Menu
RSS
A+ A A-

Le brut réduit ses pertes à New York, en baisse de 43 cents

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont terminé en légère baisse mardi à New York, réduisant les pertes enregistrées en début de journée dans le sillage de Wall Street, dans un marché prudent avant le discours de Barack Obama jeudi.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en octobre a terminé à 86,02 dollars le baril sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), en baisse de 43 cents par rapport à la clôture de vendredi.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a fini en hausse de 2,81 dollars par rapport à la clôture de lundi à 112,89 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Pour cette première journée de la semaine aux Etats-Unis, où lundi était férié pour cause de fête du travail, les cours du pétrole avaient ouvert en forte baisse, chutant à plus de 3 dollars, avant que les cours ne se ressaisissent en fin de séance.

"Les marchés ont été très réceptifs à l'influence extérieure aujourd'hui. La bourse a remonté, il en a été pareil pour le pétrole", a noté Rick Ilczyszyn, analyste chez MF Global.

Après avoir chuté lourdement à l'ouverture, Wall Street a fini en légère baisse (Dow Jones -0,88% et Nasdaq -0,26%), résistant à la panique qui avait saisi les marchés la veille en Europe, où la crise de la dette ne cesse d'empirer.

"La crise de la zone euro est toujours au premier plan, mais pour autant que je sache, rien n'a changé aujourd'hui par rapport à la semaine dernière ou à la précédente", a-t-il ajouté.

Pour Tom Bentz, analyste chez BNP Paribas, "le marché s'inquiète des risques de récession mondiale et de la crise de la dette dans la zone euro qui tire tout le monde vers le bas".

Toutefois, les cours ne devraient pas replonger lourdement car, selon Rick Ilczyszyn, de MF Global, les investisseurs se font prudents, cherchant de la "clarté" qui pourrait peut-être venir avec le discours sur l'emploi de Barack Obama, jeudi. "On devrait trouver de la stabilité dans les prochaines semaines", a-t-il ajouté.

Entre la crise de la dette publique en Europe, les risques de voir les économies occidentales replonger en récession, les investisseurs restent prudents, peinant à adopter une direction ferme.

Mais, avertissent les économistes de Barclays capital, "bien que le marché reste concentré sur un éventuel ralentissement de la demande (en or noir), l'approvisionnement reste bien plus problématique et va probablement soutenir les cours".

Une analyse partagée par BMO Capital Markets: "Les acheteurs se sont manifestés en fin de journée pour ramener les prix autour de ceux de la clôture de vendredi car des problèmes d'approvisionnement pourraient contrebalancer la baisse de la demande à court terme".

Lundi, les cours du brut avaient nettement reculé à Londres, pénalisés par un renchérissement du dollar et une dégringolade des Bourses européennes, sur fond d'inquiétude face à la crise de la dette en zone euro et au risque de retour en récession des Etats-Unis, dans des échanges modérés du fait de l'absence des opérateurs américains.

Pour les analystes de Commerzbank, "vu le contexte sur les marchés financiers, le prix du Brent résiste étonnamment bien", en raison principalement de spéculations sur le fait que le ralentissement de la reprise américaine pourrait pousser la Réserve fédérale américaine (Fed) à mettre en place de nouvelles mesures de soutien.

rp



(AWP / 07.09.2011 06h21)


Commenter Le brut réduit ses pertes à New York, en baisse de 43 cents


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 25 juillet 2017 à 15:33

Le pétrole, galvanisé par l'Arabie saoudite, ouvre en hausse…

New York: Les cours du pétrole étaient encore stimulés mardi à l'ouverture à New York par l'annonce d'une baisse des exportations de...

mardi 25 juillet 2017 à 12:30

Le pétrole poursuit sa hausse après la réunion de Saint-Péte…

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mardi en cours d'échanges européens au lendemain de la réunion de Saint-Pétersbourg des pays...

mardi 25 juillet 2017 à 10:28

TechnipFMC annonce une grosse erreur dans ses comptes, le ti…

Paris: Le groupe parapétrolier TechnipFMC chutait de plus de 8% mardi en Bourse, après avoir surévalué de 209,5 millions de dollars ses...

mardi 25 juillet 2017 à 05:26

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie après Saint-Pétersbour…

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper, mardi en Asie, galvanisés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses exportations et...

lundi 24 juillet 2017 à 21:27

Le pétrole, rassuré par l'Arabie saoudite, termine en hausse…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi à New York, encouragés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

lundi 24 juillet 2017 à 18:15

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite rassure

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en fin d'échanges européens après que l'Opep et de ses partenaires se sont rencontrés pour...

lundi 24 juillet 2017 à 16:18

Pétrole: les pays producteurs cherchent à accentuer leur bai…

Saint-Pétersbourg: Les principaux pays exportateurs de pétrole, réunis lundi, ont affiché leur volonté d'accentuer la réduction de leur offre en l'appliquant plus...

lundi 24 juillet 2017 à 16:09

France: les prix des carburants poursuivent leur hausse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

lundi 24 juillet 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en hausse à New York après une promesse de …

New York: Les cours du pétrole progressaient à l'ouverture à New York lundi, l'Arabie saoudite ayant assuré vouloir limiter ses exportations à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite