Menu
RSS
A+ A A-

Le brut évolue en ordre dispersé dans un marché inquiet sur la reprise

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole évoluaient toujours dans des directions opposées mardi en fin d'échanges européens, en hausse à Londres et en baisse à New York, dans un marché fébrile et craignant toujours un retour en récession des économies des pays développés.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre s'échangeait à 111,38 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,30 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance reculait de 1,82 dollar, à 84,63 dollars.

Lundi, les cours du brut avaient nettement reculé à Londres et New York, pénalisés par un renchérissement du dollar et une dégringolade des Bourses européennes, sur fond d'inquiétudes face à la crise des dettes en zone euro et un possible retour en récession des Etats-Unis, dans des échanges modérés du fait de l'absence des opérateurs américains en raison d'un jour férié.

Après une série d'indicateurs décevants des deux côtés de l'Atlantique, les investisseurs restent prudents, peinant à adopter une direction ferme, notaient des analystes.

"Etant donné le contexte sur les marchés financiers, le prix du Brent résiste étonnamment bien", observaient les analystes de Commerzbank, soutenu principalement par des spéculations sur le fait que le ralentissement de la reprise américaine pourrait pousser la Réserve fédérale américaine (Fed) à mettre en place de nouvelles mesures de soutien.

De telles mesures se traduiraient par des injections de liquidités dans l'économie américaine, donnant ainsi, quelque peu paradoxalement comme le soulignait Tamas Varga du cabinet PVM, un coup de pouce à la demande pétrolière.

Ces injections auraient aussi pour effet de diluer la valeur du billet vert, rendant plus attractifs les achats de brut libellés en dollar pour les investisseurs munis d'autres devises.

La fébrilité restait tout de même de mise mardi, dans un marché toujours préoccupé par les risques de voir les principales économies développées retomber en récession.

La situation de la Grèce en particulier, qui a désormais dix jours pour faire avancer ses réformes structurelles - condition sine qua non d'une nouvelle aide internationale -, alimente les inquiétudes des opérateurs sur la solidité du système financier européen.

Ainsi, "il semble que même la saison des ouragans qui bat son plein actuellement aux Etats-Unis ne parvient pas à calmer les inquiétudes sur les niveaux de demande mondiale, alors que les perspectives économiques restent très incertaines, ce qui pousse les investisseurs à fuir les actifs à risque", comme l'or noir, expliquait Myrto Sokou, analyste de la maison de courtage Sucden.

Les opérateurs restaient tout de même attentifs à l'évolution d'une dépression formée au-dessus du golfe du Mexique, malgré de maigres risques de la voir se transformer en cyclone tropical dans les deux jours à venir.

Le golfe du Mexique produit le quart du brut consommé aux Etats-Unis, premier marché mondial.

rp



(AWP / 06.09.2011 18h31)


Commenter Le brut évolue en ordre dispersé dans un marché inquiet sur la reprise


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite