Menu
RSS
A+ A A-

Net recul, vives inquiétudes sur l'économie américaine

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens, victimes du regain d'inquiétude sur un possible retour en récession de l'économie américaine après des chiffres décevants sur l'emploi aux Etats-Unis, mais aussi de craintes sur le secteur financier européen.

Vers 11H00 GMT (13H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre s'échangeait à 111,28 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,05 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance reculait de 1,57 dollar, à 84,88 dollars.

Les prix du baril évoluaient dans un marché nerveux mais sans grand volume, la place new-yorkaise restant fermée ce lundi en raison d'un jour férié aux Etats-Unis.

Les investisseurs restent "sous le coup des chiffres très décevants sur l'emploi américain, publiés vendredi", commentait Bjarne Schieldrop, analyste de la banque SEB.

L'économie américaine n'a créé aucun emploi en août, et le taux de chômage s'est maintenu au niveau élevé de 9,1%, des indices de nature à raviver le spectre d'un retour en récession des Etats-Unis, premier consommateur de pétrole brut de la planète.

"Une récession est associée à un net repli des prix du pétrole, et tous les derniers indicateurs économiques dans les pays industrialisés pointent vers un tel scénario. Et il est difficile d'imaginer que la Chine ne sentirait pas aussi les effets d'une récession américaine", observaient le cabinet viennois JBC Energy.

Alors que le géant asiatique montre ces dernières semaines des signes d'essoufflement, un recul de l'indice des directeurs d'achats PMI dans les services en Chine, à son plus bas niveau historique, venaient conforter lundi les inquiétudes sur le deuxième pays consommateur mondial de brut.

Le marché pétrolier pâtissait par ailleurs du regain de préoccupation sur la Grèce, qui a désormais dix jours pour faire avancer ses réformes structurelles - condition sine qua non d'une nouvelle aide internationale.

"Et l'appel de la directrice du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde à recapitaliser les banques européennes n'a rien arrangé", relevait M. Schieldrop, notant que le plongeon des titres des établissements financiers faisaient chuter lundi les places européennes.

Enfin, la menace de la tempête tropicale Lee dans le golfe du Mexique, qui avait permis la semaine dernière aux prix du baril de limiter leurs pertes, s'est dissipée ce week-end, la dépression perdant de son intensité après avoir touché la Louisiane dimanche.

"Au moins 60% de la production américaine dans le Golfe du Mexique avait été interrompue de manière préventive, mais les dommages semblent avoir été limités, ce qui devrait permettre une remise en marche très rapide des installations pétrolières" de la région, estimait Bjarne Schieldrop.

jq



(AWP / 05.09.2011 13h32)


Commenter Net recul, vives inquiétudes sur l'économie américaine


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite