Menu
RSS
A+ A A-

Les cours grimpent légèrement, soutenus par la demande et le dollar US

prix-du-petrole

Londres - Les prix du pétrole montaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, toujours aidés par un affaiblissement du dollar et de bonnes perspectives sur la demande mondiale, malgré les appels à la prudence émis mardi par l'Agence internationale de l'Energie (AIE).


Vers 10H00 GMT (11H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars, s'échangeait à 98,19 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 39 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février gagnait quant à lui 45 cents à 91,83 dollars.

Les cours du baril, qui avaient évolué en dents de scie mardi dans un marché nerveux, gagnaient du terrain sur fond de net affaiblissement de la monnaie américaine, propre à favoriser les achats de brut libellés en dollars.

Par ailleurs, "les prix restent portés par des températures hivernales en dessous de la moyenne dans l'hémisphère nord, et l'optimisme qui domine parmi les opérateurs" sur les perspectives de la consommation mondiale, relevait Filip Petersson, analyste de la banque suédoise SEB.

A la suite de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a une nouvelle fois, dans son rapport mensuel publié mardi, revu en nette hausse sa prévision de demande mondiale de pétrole pour 2010 et 2011.

"Mais la réaction relativement limitée du marché à cette publication très positive montre combien les prix du pétrole ont des difficultés pour monter encore plus haut, à partir des cours actuels", déjà élevés, ajoutait M. Petersson.

Les prix avaient bondi de plus de 3,50 dollars la semaine dernière à New-York et franchi vendredi à Londres la barre des 99 dollars pour la première fois depuis octobre 2008.

Le fait que l'Opep, selon le rapport de l'AIE, "continue d'accroître secrètement sa production contribue à freiner les prix, d'autant que l'AIE considère que les pays de l'OCDE sont bien approvisionnés", soulignait par ailleurs Filip Petersson.

L'Agence internationale de l'Energie avait par ailleurs prévenu que la récente montée des prix posait "un vrai risque économique", soulignant que les cours du brut ont grimpé de 25% depuis septembre après une année de relative stabilité.

Pour sa part, le Brent londonien recevait un soutien particulier en raison des perturbations de la production en mer du Nord. Selon l'agence Dow Jones Newswires, la compagnie anglo-néerlandaise Shell a annoncé mardi la fermeture momentanée de ses quatre plateformes en mer du Nord après un incident survenu samedi.

"Le Brent a beau être plus proche des 100 dollars que le WTI (coté à New-York) et cela pourrait attirer momentanément à Londres des opérateurs désireux de franchir ce seuil magique. Mais on voit mal comment le marché européen pourrait conserver une telle avance par rapport aux autres marchés" énergétiques, avertissait Olivier Jakob, du cabinet suisse Petromatrix.

jq

(AWP/19 janvier 2011 12h35)

Commenter Les cours grimpent légèrement, soutenus par la demande et le dollar US


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite