Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule dans un marché attentiste avant l'emploi américain

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens, dans un marché attentiste avant la diffusion du très attendu rapport mensuel sur l'emploi américain, alors qu'une tempête tropicale perturbait la production dans le golfe du Mexique.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre s'échangeait à 113,77 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 52 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance reculait de 76 cents, à 88,17 dollars.

Les cours du baril pâtissaient de la prudence des opérateurs, à quelques heures de la diffusion du rapport mensuel sur l'emploi et le chômage américains, considéré comme un baromètre crucial pour jauger de la vigueur de la reprise économique aux Etats-Unis, premier consommateur mondial de brut.

Alors que les analystes tablent sur une stabilisation du chômage en août, "cette publication focalise toute l'attention des opérateurs", confirmait Andrey Kryuchenkov, analyste chez VTB Capital.

"Car, pour que les prix du pétrole se maintiennent à leur niveau actuel, il faut que l'environnement macroéconomique mondial s'améliore de façon significative cet automne, après le grand passage à vide de l'été", marqué par une salve d'indicateurs moroses aux Etats-Unis comme en Europe, soulignait-il.

Mercredi, les chiffres du cabinet de conseil en ressources humaines ADP avaient alimenté les inquiétudes des investisseurs, en faisant état de 91'000 créations d'emplois en août dans le secteur privé, en net ralentissement.

En revanche, le recul, après deux semaines de hausse, des nouvelles inscriptions au chômage la semaine dernière a été accueilli jeudi comme un signe de bon augure.

Mais de nouvelles statistiques négatives "ne devraient pas nécessairement pénaliser les prix des matières premières, car cela renforce la probabilité" de mesures de la Réserve fédérale américaine (Fed) pour soutenir l'économie, tempéraient de leur côté les analystes de Commerzbank.

Plusieurs dirigeants de la Fed avaient discuté début août de stimulants monétaires, des mesures susceptibles d'alimenter les investissements dans les matières premières mais qui auraient aussi pour effet de diluer la valeur du billet vert, un facteur de soutien supplémentaire pour le pétrole.

Les opérateurs continuaient par ailleurs de surveiller une violente dépression tropicale en plein milieu du golfe du Mexique - susceptible de se transformer en ouragan selon les services météorologiques américains, ce qui a poussé plusieurs groupes pétroliers à évacuer jeudi leur personnel de certaines plateformes, affectant la production d'hydrocarbures dans la région.

Le Golfe du Mexique représente plus d'un quart de la production de brut américaine.

"Le risque zéro n'existe pas en cas de forte tempête tropicale (dans la région), mais il ne semble pas que les prévisions en termes d'intensité des vents soient suffisantes" pour entraîner des perturbations très importantes de l'offre de brut, observait Olivier Jakob, analyste de la société suisse Petromatrix.

cha



(AWP / 02.09.2011 13h10)


Commenter Le brut recule dans un marché attentiste avant l'emploi américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 20 septembre 2017 à 07:36

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, sur l'espoir que les réserves américaines de brut augmentent...

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite