Menu
RSS
A+ A A-

Clôture en hausse à New York à l'approche d'une tempête aux USA

prix-du-petrole Reprise de la veille</pReprise de la veille:

Reprise de la veille


New York - Les prix du pétrole ont terminé en très légère hausse jeudi à New York, poussés par la menace d'une tempête tropicale sur la production d'hydrocarbures dans le golfe du Mexique, sur un marché prudent à la veille des chiffres de l'emploi d'août aux Etats-Unis.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en octobre a terminé à 88,93 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), en hausse de 12 cents par rapport à la veille. En fin de séance, le baril avait atteint 89,90 dollars, son plus haut niveau depuis le 4 août.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a fini à 114,29 dollars, abandonnant 56 cents.

L'attention du marché pétrolier s'est portée sur le golfe du Mexique, où certains groupes ont évacué leur personnel des plateformes pétrolières en raison de la formation d'une nouvelle tempête dans cette zone fournissant le quart de la production d'or noir des Etats-Unis.

La dépression en cause, qui évoluait jeudi en plein milieu du golfe du Mexique, a 80% de chances d'évoluer en ouragan tropical d'ici samedi, a averti le Centre national des ouragans.

L'évolution de cette dépression "a affecté un peu les cours", a résumé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates, soulignant que certaines compagnies avaient commencé à stopper la production de pétrole et de gaz. "Mais il est trop tôt pour que l'on connaisse le volume" touché par ces mesures, a-t-il dit.

Les opérateurs restaient toutefois prudents, attendant la publication vendredi du rapport officiel sur l'emploi et le chômage (très surveillé par les investisseurs pour jauger de la vigueur de la reprise économique américaine), a expliqué M. Lipow. "Si le nombre d'emplois créés est mauvais, la demande en essence va stagner", a-t-il noté.

Les analystes prévoient en moyenne un taux de chômage stable à 9,1% ainsi que 70'000 créations d'emplois le mois dernier.

Les investisseurs ont d'ores et déjà eu une bonne surprise jeudi: l'activité manufacturière a contre toute attente continué de croître en août aux Etats-Unis, selon l'indice ISM, alors que les analystes tablaient plutôt sur une contraction.

Egalement, le recul, après deux semaines de hausse, des nouvelles inscriptions au chômage était accueilli comme un signe de bon augure avant la diffusion des chiffres de vendredi.

Pour Tom Bentz, de BNP Paribas, "les cours ont toujours le potentiel de remonter à 90 dollars (à New York), mais ils ont enregistré une forte progression cette semaine. Le marché s'essouffle".

De même, les analystes de JP Morgan estiment que les cours actuels "pourraient faire croire que l'économie mondiale est en plein essor". Mais cela n'est dû qu'à l'appétit en hydrocarbures des marchés émergents, en particulier au Moyen-Orient, à la baisse de production d'éthanol au Brésil, en plus de problèmes d'approvisionnements causés par le séisme au Japon et la guerre civile au Libye, écrivent-ils, pariant sur un dégonflement des prix en 2012.

"Avec des changements dans les infrastructures et le rééquilibrage de la production, les marges de bénéfices vont être réduites l'année prochaine", avertissent les économistes de JP Morgan.

ds



(AWP / 02.09.2011 06h25)


Commenter Clôture en hausse à New York à l'approche d'une tempête aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite