Menu
RSS
A+ A A-

Les prix se stabilisent après des indicateurs américains encourageants

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en fin d'échanges européens, aidés par des statistiques meilleures qu'attendu aux Etats-Unis et des inquiétudes sur une tempête dans le golfe du Mexique, qui tempéraient quelque peu un renchérissement sensible du dollar.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre s'échangeait à 114,86 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, grignotant 1 cent par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 18 cents, à 88,99 dollars.

"Alors que les indicateurs macroéconomiques ont témoigné jeudi matin en Europe d'une conjoncture économique de plus en plus fragile, les marchés du pétrole ont guetté tout ce qui a été publié aux Etats-Unis" et ont effacé leurs pertes en conséquence, soulignait Brenda Sullivan, analyste du courtier Sucden.

Ainsi, le recul, après deux semaines de hausse, des nouvelles inscriptions au chômage était accueilli comme un signe de bon augure avant la diffusion vendredi du rapport officiel sur l'emploi et le chômage, très surveillé par les investisseurs pour jauger de la vigueur de la reprise économique américaine.

En outre, l'activité manufacturière a contre toute attente continué de croître en août aux Etats-Unis, selon l'indice des directeurs d'achats de l'association professionnelle ISM, alors que les analystes tablaient plutôt sur une contraction.

Autant d'indicateurs susceptibles de rasséréner quelque peu les opérateurs, après l'annonce d'une contraction de l'activité manufacturière en août dans la zone euro, à son plus bas niveau depuis deux ans, et une série d'indicateurs très moroses publiés aux Etats-Unis ces dernières semaines.

"Ces signaux contradictoires ajoutent aux incertitudes sur ce que va décider la Réserve fédérale américaine (Fed) en septembre", expliquait Mme Sullivan, estimant que "le marché du pétrole devrait rester dominé à moyen terme par les spéculations sur de potentielles mesures de relance monétaire".

Plusieurs dirigeants de la Fed ont discuté de plusieurs stimulants monétaires, des mesures susceptibles d'alimenter les investissements dans les matières premières mais qui auraient aussi pour effet de diluer la valeur du billet vert, un facteur de soutien supplémentaire pour le pétrole.

Dans ce contexte, des mauvais indicateurs peuvent avoir "un effet positif sur les prix du pétrole en renforçant la probabilité" de mesures de soutien par la banque centrale américaine, notaient les analystes de Commerzbank.

Les investisseurs continuaient par ailleurs de surveiller les développements météorologiques dans l'Atlantique.

Si l'ouragan Katia ne menaçait pour l'instant pas la côte américaine, une tempête tropicale se développait dans le golfe du Mexique, à l'ouest de la Floride, avec de fortes chances de se transformer en cyclone dans les prochaines 48 heures selon les services météorologiques américains.

Le golfe du Mexique abrite plus d'un tiers de la production pétrolière américaine. "Certaines compagnies dans cette zone ont déjà commencé à évacuer une partie du personnel (de leurs plateformes). Cela devrait fournir un soutien aux prix du brut", estimait Filip Petersson, analyste de la banque SEB.

ds



(AWP / 01.09.2011 18h35)


Commenter Les prix se stabilisent après des indicateurs américains encourageants


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

jeudi 17 août 2017 à 12:22

Le pétrole stable mais affaibli par la production américaine

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, affaiblis par la publication des données sur les réserves américaines...

jeudi 17 août 2017 à 06:13

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite