Menu
RSS
A+ A A-

Le brut stable à New York entre mauvais indicateur et tempête aux USA

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole étaient quasi inchangés jeudi à l'ouverture à New York, pénalisés par la contraction de l'activité industrielle en Europe, mais soutenus par la menace d'une tempête tropicale sur la production d'hydrocarbures dans le golfe du Mexique.

Vers 13H05 GMT, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en octobre s'échangeait à 88,84 dollars, en hausse de 3 cents par rapport à la veille.

Les cours avaient pris environ 3,50 dollars sur les deux premières séances de la semaine, avant de céder 9 cents mercredi.

"Les cours ont toujours le potentiel de remonter à 90 dollars, mais ils ont enregistré une forte progression cette semaine. Le marché s'essouffle", a commenté Tom Bentz, de BNP Paribas.

Le marché pétrolier, comme les places boursières européennes, était affecté jeudi matin par l'annonce d'une contraction de l'activité manufacturière en août dans la zone euro. L'indice PMI la mesurant est tombé à 49 points, son plus bas niveau en deux ans, relançant les craintes de récession sur le continent européen.

Aux Etats-Unis, le premier pays consommateur d'or noir, les nouvelles inscriptions au chômage sont reparties à la baisse la semaine dernière, mais les analystes avaient anticipé cette évolution.

Pour les analystes de Commerzbank, "l'attention du marché va probablement se porter (ce jeudi) sur l'indice ISM (d'activité manufacturière) aux Etats-Unis.

"Le marché anticipe un recul sous les 50, ce qui signifierait une contraction (...). Paradoxalement, cela pourrait avoir un effet positif sur les cours du pétrole, parce que cela rendrait plus probable" l'adoption de nouvelles mesures monétaires de relance de l'économie par la banque centrale américaine, ont-ils ajouté.

Les opérateurs surveillaient également les dépressions tropicales dans l'Atlantique. Si l'ouragan Katia ne menaçait pour l'instant pas la côte américaine, une nouvelle tempête était en cours de formation jeudi dans le golfe du Mexique, selon les services météorologiques américains.

Certains groupes pétroliers, dont BP, ont commencé à évacuer leur personnel des plateformes pétrolières de la zone, qui regroupe plus d'un quart de la production de brut des Etats-Unis, a expliqué M. Bentz.

cha



(AWP / 01.09.2011 15h36)


Commenter Le brut stable à New York entre mauvais indicateur et tempête aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite