Menu
RSS
A+ A A-

Nouvelle hausse du brut à New York, le baril près de 89 dollars

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont fini sur une nette progression mardi à New York, la marché continuant de spéculer sur l'adoption de nouvelles mesures de soutien à l'économie par la banque centrale des Etats-Unis (Fed), le premier pays consommateur d'or noir.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en octobre a terminé à 88,90 dollars, en hausse de 1,63 dollar par rapport à la veille.

Les cours, qui avaient pris près de deux dollars lundi, ont atteint au plus fort de la séance mardi 89,21 dollars, leur plus haut niveau depuis le 4 août.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a gagné 2,14 dollars à 114,02 dollars.

Selon Bart Melek, de TD Securities, le marché s'est orienté à la hausse à la suite de déclarations d'un responsable de la Fed, Charles Evans, en faveur de nouvelles mesures de relance.

Publiées plus tard dans la journée, les minutes de la dernière réunion de la banque centrale ont indiqué que ses dirigeants avaient discuté d'un certain nombre d'éventuelles mesures de soutien supplémentaires à la reprise.

"On a vu aussi les cours de l'essence sous pression (à la hausse). La conjonction d'éventuelles nouvelles mesures de relance de la Fed et de la hausse des prix de l'essence ont tiré le brut vers le haut", a expliqué Bart Melek.

Les cours des produits raffinés ont bondi après l'annonce de la fermeture d'une raffinerie du groupe Sunoco à Philadelphie (Est des Etats-Unis), touchée par des coupures de courant après le passage de l'ouragan Irène, a précisé l'analyste.

Les opérateurs gardent un oeil sur l'Atlantique, où une nouvelle tempête tropicale, Katia, se renforçait mardi et se dirigeait vers les Caraïbes, selon les services météorologiques américains, qui anticipent qu'elle se transforme en ouragan d'ici à jeudi. Elle pourrait donc perturber la production d'hydrocarbures dans le golfe du Mexique, ou affecter la demande sur la côte Est, en fonction de sa trajectoire.

"Je pense qu'actuellement, le brut calque sa direction sur les autres marchés. Le marché boursier nous a fait progresser ces derniers jours, il peut aussi nous faire retomber", a estimé Phil Flynn, de PFG Best.

Les indices de Wall Street évoluaient en hausse mardi après-midi, soutenus eux aussi par les spéculations sur un coup de pouce à l'économie de la Fed, qui reléguaient au second plan une chute de l'indice de confiance des ménages américains, mesuré par le Conference Board.

A l'ouverture en revanche, les cours du brut avaient été tirés vers le bas par la dégringolade de la confiance économique de la zone euro au plus bas niveau depuis un an et demi.

Pour les analystes de Commerzbank, la hausse des cours depuis une semaine s'explique par "des facteur extérieurs, comme la hausse des marchés boursiers et l'affaiblissement du dollar, et non les facteurs fondamentaux", c'est-à-dire l'offre et la demande d'or noir.

"L'abondance de l'offre et des stocks, le retour prochain de la Libye sur le marché et la faiblesse de la demande plaident toujours pour une baisse des prix", ont-ils estimé.

En Libye, un responsable du Conseil national de transition (CNT) a annoncé la remise en état de nombreux puits pétroliers dans les prochains jours. Il a cependant estimé que les exportations du brut ne reprendraient que progressivement.

rp



(AWP / 31.08.2011 06h21)


Commenter Nouvelle hausse du brut à New York, le baril près de 89 dollars


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

lundi 16 octobre 2017 à 18:31

Le pétrole monte, la production perturbée en Irak par les te…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens alors que la production des deux principaux champs pétroliers de Kirkouk...

lundi 16 octobre 2017 à 18:07

France: les prix des carburants ont baissé la semaine derniè…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 octobre 2017 à 15:48

Le pétrole, porté par les tensions en Irak, ouvre en hausse …

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, porté par un regain de tensions...

lundi 16 octobre 2017 à 15:43

Kurdes: le pompage des deux principaux champs pétroliers de …

Bagdad: Le pompage dans les deux principaux champs pétroliers de Kirkouk, province où les troupes gouvernementales irakiennes ont lancé une opération aux...

lundi 16 octobre 2017 à 13:02

Ryad étudie plusieurs options pour l'introduction d'Aramco e…

Ryad: L'Arabie saoudite continue d'examiner plusieurs options pour l'introduction en Bourse d'Aramco, a déclaré samedi un porte-parole du géant pétrolier saoudien.

lundi 16 octobre 2017 à 12:51

Ordonnances: la CGT pétrole menace de grève à compter du 23 …

Paris: La CGT pétrole exige lundi "l'ouverture d'une négociation immédiate" avec le ministère du Travail, le patronat et les syndicats de la...

lundi 16 octobre 2017 à 12:36

Le pétrole monte, la tension croît au Kurdistan irakien

Londres: Les prix du pétrole étaient soutenus lundi en cours d'échanges européens par les craintes que les tensions en Irak entre le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite