Menu
RSS
A+ A A-

Recul, le marché scrute la vigueur de l'économie US

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, sur des marchés prudents avant une série d'indicateurs aux Etats-Unis, alors qu'un certain regain d'optimisme pour l'économie américaine avait animé la veille les opérateurs.

Vers 10H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre s'échangeait à 111,58 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 30 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance abandonnait 52 cents, à 86,74 dollars.

Après une hausse de près de deux dollars lundi à New York, alors que le marché londonien était fermé en raison d'un jour férié au Royaume-Uni, les cours du baril reprenaient leur souffle mardi avant une série d'indicateurs économiques américains, dont un indice de confiance des consommateurs.

Lundi, l'annonce d'un rebond plus fort que prévu des dépenses de consommation des ménages américains, en hausse de 0,8% en juillet, avait alimenté un regain d'optimisme des investisseurs sur la vigueur de l'économie des Etats-Unis, premier consommateur mondial d'or noir.

"Mais les indicateurs d'aujourd'hui pourraient être d'une tonalité plus morose", avertissait Bjarne Schieldrop, analyste de la banque SEB.

De plus, les minutes de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed), également attendues mardi, "pourraient amenuiser les espoirs de mesures de relance de l'économie par la banque centrale", une perspective laissée en suspens la semaine dernière par le président de l'institution Ben Bernanke, ajoutait M. Schieldrop.

Sans rien annoncer de concret, M. Bernanke avait assuré vendredi que la Fed ferait "tout son possible" pour garantir croissance et stabilité des prix, tout en appelant les élus à des mesures de relance budgétaire, jugeant qu'ils disposent de plus de marge.

Mais l'annonce de la prolongation d'une journée de la réunion de politique monétaire de septembre a fait naître l'espoir de voir l'institution préparer le terrain pour d'éventuelles nouvelles injections de liquidités pour soutenir l'économie.

Une nette progression des Bourses et un accès de faiblesse du dollar avaient par ailleurs contribué lundi à tirer les prix du pétrole vers le haut.

Un affaiblissement du billet vert rend plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine pour les investisseurs munis d'autres devises.

"Ce sont des facteurs extérieurs, comme les Bourses et le dollar, qui ont animé lundi la hausse des prix du pétrole, et non pas des facteurs fondamentaux" sur l'offre et la demande mondiales de brut, observaient les analystes de Commerzbank.

Ainsi, "une offre abondante, des stocks élevés (dans les pays consommateurs), le retour prochain de la production libyenne de brut sur le marché et un ralentissement de la demande mondiale justifient des prix du baril moins élevés" et "limitent en conséquence toute hausse substantielle des cours" dans un contexte économique encore incertain, notaient-ils.

jq



(AWP / 30.08.2011 12h46)


Commenter Recul, le marché scrute la vigueur de l'économie US


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite