Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie à New York malgré la bonne tenue de la demande

prix-du-petrole

reprise de la veille


New York - Les prix du pétrole se sont légèrement repliés mardi à New York malgré la publication de rapports haussiers sur la demande et d'indicateurs économiques solides, alors que l'offre reste abondante aux Etats-Unis.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en février a terminé à 91,38 dollars, en repli de 16 cents par rapport à vendredi.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars échangé à Londres sur l'IntercontinentalExchange a quant à lui gagné 37 cents à 97,80 dollars.

"Il y a eu une actualité plutôt haussière, et le seul élément à avoir contrebalancé ces influences est le niveau élevé des stocks à Cushing", principal terminal pétrolier aux Etats-Unis, situé dans l'Oklahoma (sud), a expliqué Matt Smith, de Summit Energy.

Le terminal se retrouvait engorgé du fait de la hausse supérieure à 10% des réserves de brut depuis la mi-novembre, un problème affectant l'approvisionnement en Amérique du Nord. Les cours du Brent ont à l'inverse progressé.

Le rapport hebdomadaire sur les stocks du département américain de l'Energie était attendu jeudi, une journée plus tard que d'habitude car lundi, journée consacrée à la mémoire de Martin Luther King, était férié.

La remise en service de l'oléoduc Trans Alaska en début de semaine, après plus d'une semaine de perturbations, a également pesé sur les cours. Cet oléoduc majeur achemine depuis l'Arctique un dixième de la production américaine de brut.

Le marché pétrolier a tout de même été soutenu par le rapport mensuel du l'Agence internationale de l'énergie.

L'AIE a une nouvelle fois revu en nette hausse sa prévision de demande mondiale de pétrole pour 2010 et 2011. Elle a toutefois prévenu que la récente montée des prix posait "un vrai risque économique", soulignant que les cours du brut ont grimpé de 25% depuis septembre après une année de relative stabilité.

"L'Opep semble sous-alimenter le marché à ses niveaux de production actuels (...) mais l'AIE est rapide à souligner que le poids de la hausse des prix du pétrole s'accroît, même s'ils restent bien inférieurs aux sommets enregistrés en 2008", ont observé les analystes de JPMorgan Global Energy Strategy.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole avait elle-même également relevé, légèrement, sa prévision de demande de brut pour 2011 lundi, soutenue par une amélioration de la conjoncture économique et un hiver rigoureux.

"On se trouve dans un marché haussier depuis un bon bout de temps maintenant, en grande partie alimenté par les attentes de sortie de récession. La tendance reste à la hausse", a estimé Tom Bentz, de BNP Paribas.

Alimentant les espoirs d'un rebond de la demande corrélé à la reprise économique, les indicateurs publiés mardi se sont révélés solides, à l'image de la forte augmentation du baromètre ZEW, qui rend compte du jugement des milieux financiers sur l'économie allemande.

Aux Etats-Unis, la hausse de l'activité industrielle dans la région de New York s'accélérait en janvier, selon l'indice "Empire State".

rp

(AWP/19 janvier 2011 06h21)

Commenter Le brut se replie à New York malgré la bonne tenue de la demande


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite