Menu
RSS
A+ A A-

Forte hausse du brut à New York dans le sillage de la Bourse

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont fini sur une forte progression lundi à New York dans le sillage des marchés boursiers, dynamisés par un indicateur encourageant sur la consommation aux Etats-Unis, en l'absence de répercussion majeure de l'ouragan Irène sur l'industrie pétrolière.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en octobre a terminé à 87,27 dollars, en hausse de 1,90 dollar par rapport à vendredi.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a gagné 52 cents à 111,88 dollars mais les échanges sont restés limités en raison d'un jour férié au Royaume-Uni.

"Ce qui compte, c'est le marché boursier", qui évoluait en forte hausse lundi après-midi, a expliqué Rich Ilczysyn, de MF Global.

Selon l'analyste, les marchés restaient stimulés par le discours prononcé vendredi par le président de la banque centrale américaine (Fed), Ben Bernanke, qui "a prolongé la réunion de politique monétaire de septembre à deux jours, avec une conférence de presse ajoutée dans la foulée".

"L'idée, c'est qu'il pourrait y avoir plus de mesures de relance" annoncées à cette occasion, a-t-il ajouté.

Le regain d'optimisme des marchés vis-à-vis de l'économie des Etats-Unis, le premier pays consommateur d'or noir, a été alimenté lundi par l'annonce d'un rebond plus fort que prévu des dépenses de consommation des ménages, en hausse de 0,8% en juillet.

"Les marchés boursiers ont rebondi la semaine dernière, la situation semble se stabiliser pour l'instant. Une certaine confiance revient sur les marchés et les investisseurs reviennent vers les actifs les plus risqués", comme le brut, a expliqué Tom Bentz, de BNP Paribas.

Les cours avaient bondi de 3,8% la semaine dernière à New York, effaçant leur chute de la semaine précédente sur fond d'accalmie sur les marchés boursiers.

Concernant l'ouragan Irène, son effet sur le marché pétrolier "a été faible, car il n'y a pas de pétrole produit dans les régions touchées, et il n'y a pas eu de perturbations importantes dans les approvisionnements", ont expliqué les analystes de Commerzbank.

L'ouragan a été rétrogradé dimanche matin avant que son coeur ne touche la ville de New York, relativement épargnée. Le reste de la côte est a subi d'importants dégâts, mais les premières estimations semblent bien moins élevées que les projections avancées avant le week-end.

Certains analystes ont estimé que le passage d'Irène sur ces régions très peuplées avaient affecté la demande, mais "je pense que c'est compensé par les stocks que les gens ont accumulé" par précaution avant le week-end et "par les mouvements des camions maintenant pour arriver sur les lieux et réparer les dégâts", a estimé Rich Ilczyszyn.

"En réalité, il y a eu d'importantes inondations, avec de nombreux problèmes, il va falloir beaucoup de camions, de la reconstruction. Je pense qu'en fin de compte on va se retrouver avec une consommation plus forte que prévu", a-t-il ajouté.

rp



(AWP / 30.08.2011 06h21)


Commenter Forte hausse du brut à New York dans le sillage de la Bourse


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite