Menu
RSS

Le brut poursuit sa hausse, optimisme sur l'économie américaine

prix-du-petrole Paris Paris : Les prix du pétrole continuaient à grimper lundi en fin d'échanges européens, portés par l'optimisme des investisseurs sur l'économie américaine, alors que le passage de l'ouragan Irène n'a pas eu les conséquences redoutées sur l'industrie pétrolière des Etats-Unis.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre s'échangeait à 112,58 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,22 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance grimpait de 2,04 dollars, à 87,41 dollars.

"La hausse des cours semble être le reflet d'une petite reprise de confiance par rapport à la consommation mondiale", a résumé Lysu Paez Cortez, analyste pour les matières premières chez Natixis.

Lundi, les chiffres de consommation des ménages aux Etats-Unis, première économie mondiale, sont ainsi ressortis meilleurs qu'attendu, avec une hausse de 0,8% en juillet.

"D'un autre côté, les dégâts provoqués par la tempête Irène ont été moindres que prévu", a ajouté Mme Paez Cortez.

Si le passage de cet ouragan, relégué dimanche en tempête tropicale, a grandement perturbé les transports sur la côte est des Etats-Unis, avec notamment la fermeture de trois aéroports à New York, son effet sur le marché pétrolier "a été faible, car il n'y a pas de pétrole produit dans les régions touchées et il n'y a pas eu de perturbations importantes dans les approvisionnements", ont expliqué les analystes de Commerzbank.

Selon l'analyste de Natixis, "le marché reste encore assez volatil et le moindre signal génère des fluctuations importantes", alors que de nombreux opérateurs étaient absents lundi, en raison d'un jour férié au Royaume-Uni.

L'éventuel embargo sur les importations de pétrole syrien envisagé par l'Union européenne, selon des sources diplomatiques, ne devrait en revanche pas avoir d'effet majeur sur les cours.

"Sur les marchés, l'évolution de la situation en Libye reste beaucoup plus importante", a fait valoir Mme Paez Cortez.

Dans ce pays, les regards se tournaient désormais vers Syrte, fief de Mouammar Kadhafi, qui pourrait y avoir trouvé refuge. La ville est désormais prise en étau par les forces rebelles.

Les intervenants des marchés avaient auparavant été rassurés vendredi par le discours du patron de la Fed, Ben Bernanke, qui n'avait pourtant rien annoncé de concret.

Le patron de la banque centrale s'est contenté de dire que son institution ferait "tout son possible" pour garantir croissance et stabilité des prix, tout en appelant les élus à des mesures de relance budgétaire, jugeant qu'ils disposent de plus de marge.

Mais l'annonce de la prolongation d'une journée de la réunion (de politique monétaire) de septembre a fait naître l'espoir d'une nouvelle politique de relance avec à terme l'injection de liquidités pour soutenir l'économie.

Cette interprétation a poussé les marchés boursiers vers le haut et tiré le dollar à la baisse, ce qui en général a tendance à soutenir la valeur des matières premières libellées en monnaie américaine.

cha



(AWP / 29.08.2011 18h44)


Commenter Le brut poursuit sa hausse, optimisme sur l'économie américaine

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 23 avril 2017 à 16:12

Koweït: la justice valide la hausse des prix des carburants

Koweït: La cour d'appel du Koweït a estimé dimanche que la décision du gouvernement d'augmenter les prix des carburants ne violait pas...

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

vendredi 21 avril 2017 à 08:48

Chevron: l'Australie maintient un redressement fiscal de 189…

sydney: La justice australienne a confirmé vendredi en appel le redressement fiscal de 189 millions d'euros infligé au géant du pétrole Chevron...

vendredi 21 avril 2017 à 06:02

Le pétrole stable en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, vendredi en Asie, les informations sur une prolongation des baisses de production de l'Opep étant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite