Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésitant après le passage d'Irène sur la côte est des Etats-Unis

prix-du-petrole Paris Paris : Les prix du pétrole étaient hésitants lundi en cours d'échanges européens, affectés par une baisse ponctuelle de la demande liée au passage de l'ouragan Irène sur la côte est des Etats-Unis, qui a entraîné moins de dégâts que prévu.

Vers 10H25 GMT (12H25 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre s'échangeait à 111,08 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 28 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance grimpait de 9 cents, à 85,46 dollars.

La journée de lundi était fériée à Londres, entraînant l'absence de nombreux opérateurs sur les marchés.

Le passage de l'ouragan Irène, relégué dimanche matin en tempête tropicale, a perturbé les transports sur la façade est des Etats-Unis et amoindri la demande: les trois aéroports de New York ont été fermés, entraînant l'annulation de quelque 10'000 vols, et devaient rouvrir lundi, tandis que les automobilistes sont restés calfeutrés chez eux.

Irène avait atteint New York samedi soir. Le ville a néanmoins été largement épargnée par cette tempête qui a fait au moins 18 morts sur l'ensemble de la côte est, et la vie reprenait son cours dimanche soir.

"L'impact (de l'ouragan)... semble être minime", ont relevé les analystes de la note spécialisée The Schorke Report, cités par l'agence Dow Jones Newswires.

L'activité des raffineries, notamment dans le port de New York, a d'ailleurs peu été affectée par le passage d'Irène.

Les intervenants des marchés avaient été rassurés vendredi par le discours du patron de la Fed, Ben Bernanke, qui n'avait pourtant rien annoncé de concret.

Le patron de la banque centrale s'est contenté de dire que son institution ferait "tout son possible" pour garantir croissance et stabilité des prix, tout en appelant les élus à des mesures de relance budgétaire, jugeant qu'ils disposent de plus de marge.

Mais l'annonce de la prolongation d'une journée de la réunion (de politique monétaire) de septembre a fait naître l'espoir d'une nouvelle politique de relance avec à terme l'injection de liquidités pour soutenir l'économie.

Cette interprétation a poussé les marchés boursiers vers le haut et tiré le dollar à la baisse, ce qui en général a tendance à soutenir la valeur des matières premières libellées en monnaie américaine.

fah



(AWP / 29.08.2011 13h06)


Commenter Le brut hésitant après le passage d'Irène sur la côte est des Etats-Unis


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 21 août 2017 à 12:15

Le pétrole recule avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi en cours d'échanges européens alors que des représentants de l'Opep et de ses...

lundi 21 août 2017 à 11:28

Pétrole: Total va racheter Maersk Oil pour 7,45 milliards de…

Paris: Total va racheter la société d'exploration-production pétrolière danoise Maersk Oil pour 7,45 milliards de dollars, une opération majeure qui va lui...

lundi 21 août 2017 à 10:11

Rosneft finalise son implantation stratégique en Inde

Moscou: Le pétrolier public russe Rosneft a annoncé lundi avoir finalisé la reprise avec ses partenaires de l'indien Essar Oil, une opération...

lundi 21 août 2017 à 10:10

L'Angola, pays pétrolier plongé dans une sévère crise économ…

Luanda: L'Angola, qui vote mercredi pour des élections générales, est un pays riche d'immenses réserves pétrolières, mais peine encore à en faire...

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite