Menu
RSS
A+ A A-

Hausse à Londres, le marché digère le discours de Bernanke

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole rebondissaient à Londres et limitaient leurs pertes à New York vendredi en fin d'échanges européens, sur un marché nerveux digérant le discours du président de la banque centrale américaine (Fed) Ben Bernanke, après des chiffres décevants sur la croissance américaine.

Vers 16H15 GMT (18H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre s'échangeait à 111,13 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 51 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 35 cents à 84,95 dollars.

"Les cours du baril ont imité les marchés boursiers, se repliant après le discours de Ben Bernanke, avant de rebondir avec eux", expliquait Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

M. Bernanke a écarté l'hypothèse de possibles nouvelles mesures de soutien de la Fed à l'écononomie américaine, dont la reprise montre des signes de faiblesses ces derniers mois, balayant ainsi les spéculations qui agitaient les marchés depuis plusieurs jours.

Les prix de l'or noir ont réagi en accentuant leur repli, abandonnant momentanément près de 2,40 dollars à New York, avant de se reprendre promptement.

Le président de la banque centrale ayant également estimé que les bases de la croissance étaient toujours là aux Etats-Unis, le marché "a visiblement choisi de se concentrer sur le fait que M. Bernanke croit à une reprise de l'économie (américaine) au second semestre 2011", notait M. Hewson.

L'intervention de Ben Bernanke depuis Jackson Hole (ouest des Etats-Unis) était particulièrement scrutée par les investisseurs, hantés depuis des semaines par la crainte d'un retour en récession de la première économie mondiale.

Un peu plus tôt vendredi, l'annonce d'une révision en nette baisse du produit intérieur brut (PIB) américain pour le deuxième trimestre avait contribué à exacerber la nervosité des opérateurs.

Les investisseurs gardaient par ailleurs un oeil sur l'ouragan Irène, qui évoluait vendredi au large de la Floride et devait remonter samedi et dimanche le long de la côte est des Etats-Unis.

S'il évite les zones d'extraction d'hydrocarbures du golfe du Mexique, il pourrait tout de même affecter les activités de raffinerie d'une région de forte demande, ce qui soutiendrait les cours du brut, après avoir déjà fait grimper jeudi les prix de l'essence et du gazole sur le marché américain.

"Environ 7% à 9% des capacités totales de raffineries des Etats-Unis se trouvent sur la côte est, de la Virginie au New Jersey", une zone de forte consommation, dans les régions susceptibles d'être traversées par Irène, qui pourrait aussi perturber les transports de produits pétroliers, rappelait Peter Beutel, analyste chez Cameron Hanover.

ds



(AWP / 26.08.2011 19h01)


Commenter Hausse à Londres, le marché digère le discours de Bernanke


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite