Menu
RSS
A+ A A-

Le prix en hausse à New York avant Irène et la Fed

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole montaient jeudi à l'ouverture à New York, alors que le marché attendait l'arrivée de l'ouragan Irène aux Etats-Unis et une intervention du président de la banque centrale américaine (Fed).

Vers 13H15 GMT (15H15 HEC), sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en octobre s'échangeait à 85,99 dollars, en hausse de 83 cents par rapport à la veille

L'ouragan Irène progressait jeudi vers le sud des Bahamas et se dirigeait vers la côte est des Etats-Unis, qu'il devrait toucher samedi. Selon les services météorologiques américains, il ne devrait pas traverser le golfe du Mexique, où est concentré plus du quart de la production américaine de brut, mais remonter le long de la côte vers le nord-est.

"Le marché (pétrolier) est emmené par les produits raffinés. L'essence et le fioul de chauffage sont en nette hausse avant l'arrivée d'Irène: le marché s'inquiète de possibles perturbations de l'activité des raffineries de la côte est, autour de New York", a expliqué Phil Flynn, de PFG Best.

"S'il n'y a pas de dégâts, on pourrait voir les prix des produits raffinés retomber, mais pour l'instant, le marché procède à des achats par précaution", a-t-il ajouté.

"L'autre sujet que le marché pétrolier suit, c'est Ben Bernanke", le président de la Fed, qui doit s'exprimer vendredi lors d'une conférence à Jackson Hole (ouest des Etats-Unis), a relevé l'analyste.

Alors que la croissance est restée très faible au premier semestre, et après un mois de tempête financière, les intervenants des marchés s'interrogent sur la tonalité de son discours. Selon certains, il pourrait même indiquer que l'institution qu'il préside envisage de nouvelles mesures de relance.

Par ailleurs, "le retour du pétrole libyen sur le marché reste incertain, et la situation de force majeure au Nigeria se traduit par de nouvelles perturbations de l'offre", ont relevé les analystes de Barclays Capital.

La compagnie anglo-néerlandaise Shell a déclaré mardi la "force majeure" sur une partie de ses exportations de pétrole au Nigeria, premier producteur africain d'or noir, dont le brut léger est très recherché. Plusieurs "incidents" ont causé des fuites de ses oléoducs.

ft



(AWP / 25.08.2011 15h50)


Commenter Le prix en hausse à New York avant Irène et la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 18 décembre 2017 à 06:10

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par le recul du nombre des puits de pétrole en...

dimanche 17 décembre 2017 à 03:19

Pétrole: le vénézuelien PDVSA et le russe Rosneft signent un…

Caracas: Le groupe pétrolier d'état vénézuelien PDVSA a annoncé samedi avoir signé avec la firme russe Rosneft une série d'accords dans les...

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite