Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte, le marché surveille la Libye et attend Bernanke

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole grimpaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans un marché toujours attentif à la situation en Libye et prudent à la veille d'un discours très attendu du président de la banque centrale américaine (Fed) Ben Bernanke.

Vers 10H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre s'échangeait à 110,53 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 38 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance montait de 34 cents, à 85,50 dollars.

Les cours du baril "ne font pas grand chose" dans un marché attentiste, "ce qui est compréhensible avant le discours de Ben Bernanke", observait Olivier Jakob, analyste de la société suisse Petromatrix.

L'intervention du président de la Fed, attendue ce vendredi à Jackson Hole (Wyoming, ouest des Etats-Unis) sera particulièrement scrutée par les opérateurs, qui craignent un retour en récession de l'économie des Etats-Unis et spéculent sur la mise en place dans les mois à venir de possibles mesures de relance de l'institution.

Cependant, "les attentes des investisseurs commencent à fléchir. Ce n'est pas une réunion du comité de politique monétaire de la Fed et Ben Bernanke n'a pas l'obligation de s'exprimer sur les prochains projets de la banque centrale", soulignait M. Jakob.

"A la place, il pourrait se contenter de parler de la nécessité de politiques budgétaires adaptées pour soutenir la croissance économique, en évitant tout indice sur la politique monétaire de la Fed à venir. Si c'est le cas, certains investisseurs seront très déçus", ajoutait-il.

D'éventuelles mesures de soutien de la Fed, sous forme d'injections de liquidités, pourraient alimenter les investissements dans les matières premières et diluer le dollar, un facteur de nature à rendre plus attractifs les cours du baril pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les opérateurs continuaient par ailleurs de surveiller la situation en Libye, où des combats nourris faisaient toujours rage à Tripoli près du quartier général de Mouammar Kadhafi, tombé aux mains des rebelles mardi, alors que ces derniers restaient à la recherche du "Guide" libyen.

Dans ce contexte, l'écart entre les prix des deux bruts de référence, le Brent londonien et le WTI coté à New York, se creusait à nouveau pour évoluer jeudi autour de 24 dollars, non loin des niveaux record enregistrés en juillet.

"C'est probablement dû au fait que les investisseurs se rendent de plus en plus compte que la production de pétrole en Libye ne va pas redémarrer de sitôt", ce qui contribue à tirer vers le haut les prix du Brent à Londres, expliquait Peter Bassett, analyste de Westhouse Securities.

Le Brent londonien reflète l'état des marchés européens et asiatiques, davantage dépendants des exportations libyennes que le WTI new-yorkais, associé plus étroitement aux marchés américains.

Le cours du Brent était également conforté par la perspective d'une baisse des approvisionnements de brut du Nigeria, où la compagnie anglo-néerlandaise Shell a déclaré la "force majeure" sur une partie de sa production après plusieurs "incidents" ayant causé des fuites de ses oléoducs.

fah



(AWP / 25.08.2011 12h46)


Commenter Le brut monte, le marché surveille la Libye et attend Bernanke


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite