Menu
RSS
A+ A A-

Poursuite de la hausse, le marché surveille la situation en Libye

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole accéléraient leur hausse mardi en fin d'échanges européens, profitant de la bonne tenue des places boursières, sur un marché toujours attentif à la situation en Libye, où les rebelles conduisaient un assaut contre le quartier-général du colonel Kadhafi.

Vers 16H15 GMT (18H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre s'échangeait à 109,61 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,25 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, progressait de 1,79 dollar, à 86,21 dollars.

"Après une baisse lundi, en réaction à l'effondrement imminent du régime du colonel Kadhafi, les prix du Brent ont nettement rebondi", les opérateurs réalisant "qu'il faudrait peut-être encore des années pour redémarrer totalement la production libyenne", remarquait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Le renversement en cours du régime de Mouammar Kadhafi conforte la perspective d'une reprise progressive des exportations libyennes de brut, interrompues depuis six mois.

"Les opérateurs ont réalisé qu'il faudrait surmonter de nombreux obstacles avant que les exportations de brut ne redémarrent. On ignore encore grandement l'étendue des dommages subis par les infrastructures pétrolières" du pays durant le conflit, rappelaient les experts du cabinet viennois JBC Energy.

La qualité du pétrole libyen, léger et pauvre en soufre, est très appréciée des raffineurs, mais le rend plus difficile à remplacer.

Les cours du baril profitaient par ailleurs mardi d'une bonne tenue des places boursières européennes, et d'un infléchissement du dollar face à un euro revigoré - propre à rendre plus attractifs les achats de brut, libellés en dollar, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Le marché pétrolier "reste soutenu par les anticipations de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire (par la Réserve fédérale américaine, ou Fed) pour aider l'économie", ajoutait Peter Bassett, analyste de Westhouse Securities.

Dans ce contexte, "la conférence du président de la Fed Ben Bernanke vendredi à Jackson Hole (ouest des Etats-Unis) va particulièrement concentrer l'attention des opérateurs cette semaine", renchérissait Mme Sokou.

"Les investisseurs seront attentifs à tous les commentaires sur l'environnement économique actuel, l'évocation d'une possible relance des mesures de soutien à l'économie par la Fed pourrait tirer les prix du pétrole vers le haut", expliquait-elle.

Outre le soutien à la croissance économique des Etats-Unis, premier consommateur mondial de brut, de nouvelles injections de liquidités dans l'économie seraient en effet susceptibles d'alimenter les investissements dans les matières premières et de diluer du dollar, autre facteur de soutien pour les cours du baril.

ft



(AWP / 23.08.2011 18h50)


Commenter Poursuite de la hausse, le marché surveille la situation en Libye


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite