Menu
RSS
A+ A A-

Fort rebond du brut à New York, soutenu par la Libye

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont fini sur un fort rebond lundi à New York, tandis qu'ils baissaient à Londres, les opérateurs spéculant sur un retour du pétrole libyen sur le marché européen alors que les rebelles sont entrés dans Tripoli.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en septembre, dont c'était le dernier jour de cotation, a terminé à 84,12 dollars, en hausse de 1,86 dollar par rapport à vendredi.

Le contrat à échéance en octobre, référence à partir de mardi, a progressé de 2,01 dollars à 84,42 dollars.

A Londres, en revanche, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a cédé 26 cents à 108,36 dollars, après un plongeon jusqu'à 105,15 dollars plus tôt dans la journée.

"L'écart entre le Brent et les cours à New York se réduit", a constaté Bart Melek, de TD Securities.

Selon l'analyste, deux facteurs poussaient les opérateurs du marché pétrolier à délaisser le marché européen au profit de la place new-yorkaise: "l'annonce que les hostilités pourraient toucher à leur fin en Libye", et "les attentes de mesures de la Réserve fédérale" américaine.

Les rebelles ont lancé une offensive décisive pendant le week-end sur Tripoli, dont ils contrôlaient lundi la majeure partie. La plupart des dirigeants occidentaux, dont le président américain Barack Obama, ont estimé que le régime de Mouammar Kadhafi, traqué, touchait à sa fin.

Le pays produisait avant l'offensive occidentale 1,6 million de barils par jour de brut léger, facile à raffiner, dont il exportait la plus grande partie vers le marché européen. Les exportations ayant été quasi interrompues depuis le printemps, les cours à Londres, historiquement proches des prix à New York, s'étaient envolés.

"On voit s'inverser les échanges liés au printemps arabe", a expliqué Phil Flynn, de PFG Best.

"Je suis optimiste sur le fait qu'on verra une grande partie du pétrole (produit par la Libye) revenir sur le marché dans deux ou trois mois, mais le marché reste prudent, parce qu'il se rend compte que (le régime de Mouammar Kadhafi) n'est pas fini pour l'instant", a-t-il ajouté.

Pour Jason Schenker, de Prestige Economics, "une résolution du conflit libyen serait modestement baissière pour les prix du brut, mais il est moins probable qu'on observe une chute de 10 ou 20 dollars" du baril.

D'abord parce qu'il "pourrait falloir six à douze mois avant que la production de brut ne revienne à plus d'un million de barils par jour", mais aussi parce que "le succès des rebelles libyens pourrait inspirer d'autres groupes dans des pays producteurs de pétrole", a-t-il expliqué.

Les cours, qui avaient chuté de 3,6% la semaine dernière à New York, ont bénéficié aussi d'une accalmie sur les places boursières, le Dow Jones évoluant en hausse au moment de la clôture du Nymex.

Les investisseurs spéculent notamment sur l'annonce de possibles nouvelles mesures de soutien à l'économie lors du discours que doit prononcer vendredi le président de la banque centrale des Etats-Unis, Ben Bernanke.

Autre facteur positif pour les cours sur le marché américain: l'ouragan Irène, qui menaçait lundi Porto Rico, la République dominicaine et Haïti, avançait vers la Floride, selon les services météorologiques américains.

Il pourrait donc menacer la production américaine de brut dans l'est du golfe du Mexique et l'activité des raffineries sur la côte.

rp



(AWP / 23.08.2011 06h22)


Commenter Fort rebond du brut à New York, soutenu par la Libye


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 20 septembre 2017 à 12:43

Le pétrole monte un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi, en cours d'échanges européens, dans un marché prudent avant la publication des données...

mercredi 20 septembre 2017 à 07:36

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, sur l'espoir que les réserves américaines de brut augmentent...

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite