Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en baisse à New York sous le coup des craintes de récession

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole continuaient de reculer vendredi à l'ouverture à New York, poursuivant leur dégringolade de la veille alors que les marchés s'inquiètent de plus en plus d'un possible retour de la récession aux Etats-Unis et en Europe.

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en septembre s'échangeait à 81,61 dollars, en baisse de 77 cents par rapport à la veille. Il avait chuté de 5,20 dollars (5,9%) jeudi.

"Le marché pétrolier continue de suivre à la trace les marchés boursiers et les inquiétudes concernant l'économie", a observé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

"On entend de plus en plus de gens parler de récession. Pour les consommateurs, cela peut se traduire par une prophétie auto-réalisatrice: s'ils s'inquiètent de la situation économique, ils vont réduire leurs dépenses", a-t-il expliqué.

Jeudi, les analystes de la banque américaine Morgan Stanley avaient revu à la baisse leurs prévisions de croissance mondiale pour cette année et l'année prochaine, et jugé les Etats-Unis et la zone euro "dangereusement proches de la récession".

Vendredi, c'est sa concurrente JPMorgan qui a réduit son estimation de croissance pour les Etats-Unis, premier pays consommateur d'or noir, estimant que "les risques de récession (étaient) clairement élevés".

Les intervenants du marché pétrolier craignent que la tempête financière actuelle ne mette un coup de frein à la demande d'énergie mondiale, alors que la bonne tenue de la consommation, ajoutée aux troubles dans le monde arabe, avait propulsé les cours à plus de 100 dollars au début de l'année.

"Juste au moment où une certaine stabilité revenait sur les marchés, après les fortes pertes causées par l'abaissement de la note des Etats-Unis par Standard & Poor's, les craintes d'un retour de la récession se renforcent à nouveau", ont constaté les analystes de Barclays Capital.

"Cela a provoqué un regain d'aversion pour le risque" de la part des investisseurs, "une tendance qui se poursuit" vendredi en début de séance, on-ils ajouté.

"Pour autant, si la crise de confiance persiste, nous ne la voyons pas encore se traduire par une crise sur le plan des fondamentaux" du marché pétrolier, c'est à dire sur le rapport entre l'offre et la demande, ont-ils tempéré.

rp



(AWP / 19.08.2011 15h36)


Commenter Le brut en baisse à New York sous le coup des craintes de récession


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite