Menu
RSS

Le brut finit sur un plongeon de près de 6% à New York

prix-du-petrole
:

New York - Les prix du pétrole ont fini sur un plongeon de près de 6% jeudi à New York, les mauvaises statistiques économiques et la déroute des places boursières poussant le marché pétrolier à remettre en cause ses espoirs de croissance de la demande d'énergie.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en septembre a terminé à 82,38 dollars, en baisse de 5,20 dollars (-5,9%) par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance octobre a lâché 3,61 dollars à 106,99 dollars.

"Une grande partie des facteurs qui ont affecté les marchés boursiers influe certainement" sur le marché pétrolier, a constaté John Kilduff, d'Again Capital.

"Que ce soient les inquiétudes sur les banques européennes ou les indicateurs économiques, le marché du brut a été mis KO. L'idée que l'économie va continuer à croître au second semestre et l'année prochaine s'éloigne considérablement. Les perspectives de demande sont nettement réduites", a-t-il ajouté.

Les indices boursiers, en Europe comme à Wall Street, ont dégringolé après que la banque Morgan Stanley a revu en baisse ses prévisions de croissance économique sur la planète. Ses analystes ne tablent plus que sur une croissance de 3,9% dans le monde en 2011 (+4,2% auparavant) et 3,8% en 2012 (+4,5% auparavant) et ont jugé les Etats-Unis et la zone euro "dangereusement proches de la récession".

Les statistiques publiées aux Etats-Unis, premier pays consommateur d'or noir, ont accentué les pertes du baril de brut. Elles ont montré une augmentation des inscriptions au chômage la semaine dernière, une rechute des reventes de logements en juillet et un effondrement de l'activité industrielle dans la région de Philadelphie (est) pour août.

"Le marché continue de réagir à toutes les statistiques économiques. Vu les événements de ces derniers temps, tout le monde est inquiet pour l'économie mondiale", a constaté Tom Bentz, de BNP Paribas.

"Chaque chiffre est disséqué par le marché, qui réagit parfois de manière excessive, mais c'est l'environnement dans lequel nous sommes qui veut cela. Tout le monde s'inquiète pour la demande" de pétrole, a-t-il ajouté.

L'accès d'angoisse des marchés financiers a également soutenu la valeur du dollar, considéré comme une valeur refuge, rendant le brut, libellé en monnaie américaine, moins intéressant pour les investisseurs munis d'autres devises.

"La volatilité des marchés continue de refléter l'incertitude qui entoure l'évolution future de la croissance économique, avec un regain d'inquiétudes sur les marchés de la dette en Europe qui pèsent encore sur la tendance", ont relevé les analystes de JPMorgan.

"Pour autant, les fondamentaux du marché pétrolier sont constructifs et de nature à soutenir les prix", ont-il ajouté, soulignant que la bonne tenue de la demande actuellement dans les pays émergents.

rp



(AWP / 19.08.2011 06h21)


Commenter Le brut finit sur un plongeon de près de 6% à New York

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 26 mai 2017 à 21:51

Net rebond du pétrole au lendemain de l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement rebondi vendredi, le marché se reprenant après sa chute liée à la décision...

vendredi 26 mai 2017 à 18:14

Le pétrole peine à se reprendre avec sa chute liée à l'Opep

Londres: Les cours du pétrole peinaient à se reprendre vendredi en fin d'échanges européens au lendemain d'une forte baisse liée à la...

vendredi 26 mai 2017 à 15:22

Le pétrole reste déprimé au lendemain de l'Opep

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi, restant déprimés au lendemain d'un sommet au cours duquel l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 13:54

Le PDG de Total salue la décision de l'Opep de prolonger ses…

Paris: Le PDG du géant pétrolier français Total, Patrick Pouyanné, a salué vendredi la décision de l'Opep et de ses partenaires de...

vendredi 26 mai 2017 à 13:28

Face au casse-tête du schiste américain, l'Opep déçoit les m…

Vienne: Des cours du brut qui flanchent et des analystes réservés: la reconduction des limitations de production décidée par l'Opep et ses...

vendredi 26 mai 2017 à 12:37

Le pétrole essaie de reprendre ses esprits après sa chute li…

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs tâchant de reprendre leurs esprits après la lourde...

vendredi 26 mai 2017 à 05:32

Le pétrole se stabilise en Asie

Singapour: Les cours du pétrole se stabilisaient vendredi en Asie après avoir plongé en raison de la déception des investisseurs face à...

jeudi 25 mai 2017 à 20:58

Le pétrole chute, déception après l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé sur une chute jeudi après la décision de l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 25 mai 2017 à 19:26

Le pétrole décroche de plus de deux dollars le baril après l…

New York: Les cours du pétrole décrochaient jeudi après la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de prolonger de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite