Menu
RSS
A+ A A-

Le brut chute lourdement à l'unisson de Bourses en déroute

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole creusaient leurs pertes jeudi en fin d'échanges européens, chutant de près de 4 dollars à New York, plombés par l'effondrement des places boursières et des indicateurs américains décevants qui exacerbent les inquiétudes sur la croissance économique mondiale.


Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre, s'échangeait à 107,75 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 2,85 dollars par rapport à la clôture de mercredi - après avoir lâché jusqu'à 3,60 dollars en cours d'échanges.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre perdait 3,84 dollars, à 83,74 dollars.

"On a assisté à un désengagement massif des investisseurs des marchés boursiers, à la suite d'indicateurs américains très décevants, qui ont également pesé lourdement sur les marchés pétroliers", observait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

"Les prix du pétrole ignorent les tensions au Moyen-Orient et continuent de se focaliser sur marchés d'actions, pénalisés par le regain d'aversion pour les actifs jugés risqués et les très faibles indicateurs macroéconomiques du jour", renchérissait Harry Tchilinguirian, chef de la stratégie sur les matières premières chez BNP Paribas.

Déjà saisis par de vives inquiétudes sur la situation économique mondiale, les marchés ont été mis à terre jeudi par une salve d'indicateurs économiques médiocres aux Etats-Unis, premier consommateur mondial de brut.

Ainsi, les inscriptions au chômage ont augmenté la semaine dernière, les reventes de logements ont rechuté en juillet, et surtout, l'indice mesurant l'activité manufacturière de la région de Philadelphie (Nord-est des Etats-Unis) pour le mois d'août s'est effondré.

"Les craintes sur la demande énergétique américaine plombent les cours du baril; étant donné les perspectives économiques moroses du pays et les récentes hausses de ses stocks pétroliers, il faut s'attendre à ce que le WTI s'enfonce encore davantage au cours des prochaines semaines", relevait Mme Sokou.

La veille, le rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE) était déjà venu "doucher l'enthousiasme des opérateurs, avec une forte hausse des stocks américains de brut" sur la semaine achevée le 12 août, rappelait de son côté David Hufton, du courtier PVM.

Selon lui, outre les préoccupations sur la croissance américaine, les inquiétudes persistantes sur la zone euro devraient également continuer de hanter les marchés du pétrole, les mesures proposées mardi par les chefs d'Etat français et allemand n'ayant pas réussi à enrayer la défiance des investisseurs.

"Il n'y a pas besoin d'être eurosceptique pour être extrêmement préoccupé par la pente dangereuse sur laquelle la zone euro est engagée", remarquait-il.

Cependant, "les incertitudes sur l'offre de brut, les risques géopolitiques dans le monde arabe, un potentiel affaiblissement du dollar et la consommation toujours robuste des marchés émergents", en particulier la Chine, "pourraient soutenir une reprise des prix", tempérait M. Tchilinguirian.

"Mais tant que les marchés resteront en mode +aversion au risque+, ces facteurs auront du mal à faire effet et à soutenir les cours" du brut, reconnaissait-il.

rp



(AWP / 18.08.2011 18h31)


Commenter Le brut chute lourdement à l'unisson de Bourses en déroute

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 février 2017 à 18:16

Le pétrole recule, la crainte d'une surabondance de l'offre …

Londres: Les cours du pétrole reculaient mercredi en fin d'échanges européens, effaçant leurs gains de la veille, le marché ne se défaisant...

mercredi 22 février 2017 à 15:14

Le pétrole baisse à New York, sans grande actualité

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse mercredi à New York sans nouvel élément pour relancer un marché toujours...

mercredi 22 février 2017 à 14:14

Production de pétrole: les pays non-Opep atteignent 50% de l…

Londres: Les pays non-membres de l'Opep mais qui se sont joints à l'effort du cartel pour limiter la production mondiale respectent leurs...

mercredi 22 février 2017 à 12:33

Le pétrole baisse un peu au lendemain d'une forte hausse

Londres: Les prix du pétrole repartaient en petite baisse mercredi en cours d'échanges européens, les investisseurs engrangeant quelques bénéfices après une forte...

mercredi 22 février 2017 à 04:22

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper mercredi en Asie, portés par des propos jugés encourageants de l'Opep sur la limitation...

mardi 21 février 2017 à 20:52

Le pétrole au plus haut depuis le début de l'année à New Yor…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini mardi au plus haut depuis le début de l'année à New York, profitant...

mardi 21 février 2017 à 18:08

Le pétrole grimpe, porté par un regain d'optimisme

Londres: Les cours du pétrole grimpaient mardi en fin d'échanges européens, portés par un regain d'optimisme des investisseurs sur la capacité de...

mardi 21 février 2017 à 17:14

Libye: Rosneft signe avec la compagnie nationale pour invest…

Londres: La compagnie d'Etat libyenne NOC a annoncé mardi avoir signé un accord de coopération avec Rosneft, en vue d'investissements du géant...

mardi 21 février 2017 à 15:08

Le pétrole monte nettement à New York, soutenu par l'Opep

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en nette hausse mardi à New York, le marché restant confiant sur les chances...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite