Menu
RSS
A+ A A-

Le brut chute lourdement à l'unisson de Bourses en déroute

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole creusaient leurs pertes jeudi en fin d'échanges européens, chutant de près de 4 dollars à New York, plombés par l'effondrement des places boursières et des indicateurs américains décevants qui exacerbent les inquiétudes sur la croissance économique mondiale.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre, s'échangeait à 107,75 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 2,85 dollars par rapport à la clôture de mercredi - après avoir lâché jusqu'à 3,60 dollars en cours d'échanges.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre perdait 3,84 dollars, à 83,74 dollars.

"On a assisté à un désengagement massif des investisseurs des marchés boursiers, à la suite d'indicateurs américains très décevants, qui ont également pesé lourdement sur les marchés pétroliers", observait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

"Les prix du pétrole ignorent les tensions au Moyen-Orient et continuent de se focaliser sur marchés d'actions, pénalisés par le regain d'aversion pour les actifs jugés risqués et les très faibles indicateurs macroéconomiques du jour", renchérissait Harry Tchilinguirian, chef de la stratégie sur les matières premières chez BNP Paribas.

Déjà saisis par de vives inquiétudes sur la situation économique mondiale, les marchés ont été mis à terre jeudi par une salve d'indicateurs économiques médiocres aux Etats-Unis, premier consommateur mondial de brut.

Ainsi, les inscriptions au chômage ont augmenté la semaine dernière, les reventes de logements ont rechuté en juillet, et surtout, l'indice mesurant l'activité manufacturière de la région de Philadelphie (Nord-est des Etats-Unis) pour le mois d'août s'est effondré.

"Les craintes sur la demande énergétique américaine plombent les cours du baril; étant donné les perspectives économiques moroses du pays et les récentes hausses de ses stocks pétroliers, il faut s'attendre à ce que le WTI s'enfonce encore davantage au cours des prochaines semaines", relevait Mme Sokou.

La veille, le rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE) était déjà venu "doucher l'enthousiasme des opérateurs, avec une forte hausse des stocks américains de brut" sur la semaine achevée le 12 août, rappelait de son côté David Hufton, du courtier PVM.

Selon lui, outre les préoccupations sur la croissance américaine, les inquiétudes persistantes sur la zone euro devraient également continuer de hanter les marchés du pétrole, les mesures proposées mardi par les chefs d'Etat français et allemand n'ayant pas réussi à enrayer la défiance des investisseurs.

"Il n'y a pas besoin d'être eurosceptique pour être extrêmement préoccupé par la pente dangereuse sur laquelle la zone euro est engagée", remarquait-il.

Cependant, "les incertitudes sur l'offre de brut, les risques géopolitiques dans le monde arabe, un potentiel affaiblissement du dollar et la consommation toujours robuste des marchés émergents", en particulier la Chine, "pourraient soutenir une reprise des prix", tempérait M. Tchilinguirian.

"Mais tant que les marchés resteront en mode +aversion au risque+, ces facteurs auront du mal à faire effet et à soutenir les cours" du brut, reconnaissait-il.

rp



(AWP / 18.08.2011 18h31)


Commenter Le brut chute lourdement à l'unisson de Bourses en déroute


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite