Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte, le marché digère les chiffres mitigés des stocks US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole grimpaient mercredi en fin d'échanges européens, alors que le marché digérait les chiffres mitigés des stocks américains, inquiets notamment du net rebond des stocks de brut, alors que les inquiétudes sur la vigueur de l'économie mondiale restent vives.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre, dont c'était le premier jour comme contrat de référence, s'échangeait à 110,90 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,77 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre progressait de 1,20 dollar, à 87,85 dollars.

En nette hausse depuis le début des échanges européens, les cours du baril ont légèrement réduit leurs gains après les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE).

Ce dernier a fait état d'une chute de 3,5 millions de barils des stocks américains d'essence lors de la semaine achevée le 12 août, soit une baisse deux fois plus marquée qu'attendu par les analystes, témoignant de la robustesse de la demande en pleine saison estivale des grands déplacements en voiture.

Mais le DoE a également annoncé une augmentation inattendue de 4,2 millions de barils des stocks de brut, alors que les analystes tablaient sur un repli de 400'000 barils, et les produits distillés (dont gazole et fioul de chauffage) ont bondi de 2,4 millions barils, trois fois plus qu'anticipé par les analystes.

"La mise sur le marché de volumes de pétrole issus des stocks stratégiques (telle que décidée fin juin au sein de l'Agence internationale de l'Energie, ou AIE, ndlr) finit par gonfler les stocks commerciaux", commentait Torbjorn Kjus, analyste de DnB NOR.

"Le facteur le plus inquiétant de ce rapport est sans doute que les solides chiffres de la demande observés les deux semaines précédentes ne sont pas si robustes que cela, avec une demande notamment plus faible de diesel" cette semaine, poursuivait-il.

Avant ces chiffres, les estimations de la fédération professionnelle API, qui avaient fait état mardi soir, d'une chute de 5,37 millions de barils des stocks d'essence la semaine dernière aux Etats-Unis avaient contribué à doper les prix du baril.

Le marché du pétrole était par ailleurs soutenu par un sensible infléchissement de la monnaie américaine face à l'euro, qui rendait plus attractifs les achats de brut, libellés en dollar, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les cours restaient cependant "suspendus aux craintes macroéconomiques" mondiales, relevait Filip Petersson, de la banque SEB, estimant qu'"il faudrait bien davantage d'indicateurs économiques positifs", notamment aux Etats-Unis, "pour rassurer durablement les marchés pétroliers et générer un véritable rebond des cours du brut".

L'annonce d'un coup de frein brutal de la croissance allemande, tombée à 0,1% au deuxième trimestre, avait exacerbé mardi les inquiétudes des opérateurs sur la résistance économique de la zone euro.

rp



(AWP / 17.08.2011 18h31)


Commenter Le brut monte, le marché digère les chiffres mitigés des stocks US


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite