Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, la réunion Merkel

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole poursuivaient leur repli mardi en fin d'échanges européens, toujours affectés par les inquiétudes sur un ralentissement de la croissance en zone euro, dans un marché que la réunion entre le président français et la chancelière allemande peinait à rassurer.

Vers 16H30 GMT (18H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre, dont c'était le dernier jour de cotation, s'échangeait à 109,56 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 35 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 99 cents, à 86,89 dollars.

Les cours du baril perdaient du terrain, après avoir bondi la veille de 2,50 dollars à New York et d'un peu moins de 2 dollars à Londres, dans le sillage de la progression des Bourses et à la faveur d'un dollar affaibli.

"Mais ces deux facteurs se sont renversés aujourd'hui (mardi), et le Brent est logiquement reparti nettement en baisse. Après une journée de forts gains, les marchés pétroliers comme les Bourses renouent avec la prudence", expliquait Bjarne Schiedrop, analyste de la banque SEB.

Ainsi, les marchés "ont été particulièrement déçus ce matin par les chiffres de la croissance en Allemagne et en zone euro, qui ont ravivé les inquiétudes sur la vigueur économique de la région", ajoutait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Le PIB de l'Allemagne la première économie européenne n'a augmenté que de 0,1% au deuxième trimestre par rapport au premier, enregistrant un coup de frein plus brutal qu'attendu. La croissance économique de l'ensemble de la zone euro a quant à elle ralenti à 0,2% au deuxième trimestre.

Une atonie d'autant plus inquiétante que "la demande de brut particulièrement faible aux Etats-Unis et le ralentissement de la consommation pétrolière en Chine (respectivement premier et deuxième pays consommateurs de brut dans le monde) restent des facteurs négatifs" pour le marché, notait Commerzbank.

Secouées par ces indicateurs, les places boursières européennes ont décroché, tandis que l'euro s'est maintenu pendant la majeure partie des échanges européens sous le seuil de 1,44 dollar.

Ce renchérissement de la monnaie américaine était de nature à rendre moins attractifs les achats de pétrole libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

Si l'annonce d'une progression plus forte qu'attendu de la production industrielle américaine en juillet a permis un bref rebond des cours, ces derniers sont rapidement retombés dans un marché fébrile.

Les résultats d'une réunion très attendue entre le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel n'ont pas suffi à rasséréner les opérateurs.

La France et l'Allemagne vont proposer à leurs partenaires européens la création d'un "véritable gouvernement de la zone euro", a notamment déclaré M. Sarkozy à l'issue d'un sommet bilatéral. L'euro, après avoir bondi après les premières déclarations, est rapidement retombé, témoignant de la circonspection des investisseurs.

rp



(AWP / 16.08.2011 19h03)


Commenter Le brut recule, la réunion Merkel


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite