Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie nettement, les inquiétudes sur la zone euro pèsent

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient mardi en cours d'échanges européens, dans un marché attentiste, affectés par les inquiétudes sur un ralentissement de la croissance en zone euro et avant une réunion très attendue entre le président français et la chancelière allemande.

Vers 10h15 GMT (12h15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre, dont c'était le dernier jour de cotation, s'échangeait à 108,88 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,03 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 84 cents, à 87,04 dollars.

Les cours du baril perdaient du terrain, après avoir bondi la veille de 2,50 dollars à New York et d'un peu moins de 2 dollars à Londres, dans le sillage de la progression des Bourses et à la faveur d'un dollar affaibli.

"Mais ces deux facteurs se sont renversés aujourd'hui (mardi) et le Brent est logiquement reparti nettement en baisse. Après une journée de forts gains, les marchés pétroliers comme les Bourses renouent avec la prudence", expliquait Bjarne Schiedrop, analyste de la banque SEB.

Les places boursières européennes décrochaient à la mi-journée, et l'euro reculait sous le seuil de 1,44 dollar: ce renchérissement de la monnaie américaine était de nature à rendre moins attractifs les achats de pétrole libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

La nervosité du marché était alimentée par les spéculations sur une rencontre très attendue ce mardi à Paris entre le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel, qui vise à améliorer la gouvernance de la zone euro en pleine crise de la dette.

Par ailleurs, des indicateurs publiés mardi accroissaient la morosité des opérateurs.

"Les acteurs du marché ne peuvent pas ignorer la dégradation des fondamentaux économiques: même en Allemagne (première économie de la zone euro, ndlr), les chiffres de la croissance s'affichent désormais en stagnation", confirmaient les experts de Commerzbank.

Le produit intérieur brut (PIB) allemand n'a ainsi augmenté que de 0,1% au deuxième trimestre par rapport au premier, un coup de frein plus brutal que prévu. La croissance économique de l'ensemble de la zone euro, elle, a ralenti à 0,2% au deuxième trimestre.

Une atonie d'autant plus inquiétante que "la demande de brut particulièrement faible aux Etats-Unis et le ralentissement de la consommation pétrolière en Chine (respectivement premier et deuxième pays consommateurs de brut dans le monde) restent des facteurs négatifs" pour le marché, notait Commerzbank.

cha



(AWP / 16.08.2011 12h46)


Commenter Le brut se replie nettement, les inquiétudes sur la zone euro pèsent


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite