Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en nette hausse, aidé par les Bourses et un dollar affaibli

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole grimpaient lundi en fin d'échanges européens, soutenus par la bonne tenue des places boursières, qui poursuivaient l'élan entamé la semaine précédente, et par un accès de faiblesse du dollar face à un euro revigoré.

Vers 16H15 GMT (18H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre s'échangeait à 109,23 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,20 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 1,65 dollar, à 87,03 dollars.

Les cours du baril confortaient leur rebond, après avoir évolué en baisse jusqu'en milieu d'échanges européens.

"Ils ont renversé la tendance grâce à l'embellie des Bourses, stimulées par une série de fusions-acquisitions, et plus généralement par un plus grand appétit des investisseurs pour le risque", notait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Les marchés pétroliers profitaient par ailleurs d'un net affaiblissement du billet vert face à l'euro, qui a grimpé brièvement à son plus fort niveau depuis fin juillet, à la veille d'une réunion cruciale en zone euro entre le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel.

Cette dépréciation de la monnaie américaine rendait plus attractifs les achats de brut, libellés en dollars, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Sur le plan macroéconomique en revanche, les opérateurs digéraient des indicateurs mitigés. Le recul de l'activité manufacturière de la région de New York s'accélérait en août, selon l'indice Empire State publié lundi par la banque centrale américaine.

Par contre, le PIB de l'économie japonaise a résisté bien mieux qu'attendu au deuxième trimestre 2011, même si le pays, troisième consommateur mondial de brut, est resté ancré en récession à cause du séisme du 11 mars.

Dans ce contexte, et après une semaine marquée par une volatilité extrême, l'engagement des courtiers à l'achat restait malgré tout soutenu, notaient les analystes de Commerzbank.

Cependant, "il est très improbable que l'on assiste à un rebond significatif des marchés pétroliers tant que subsisteront les vives inquiétudes sur la croissance mondiale et sur les problèmes des dettes souveraines européennes", tempérait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

rp



(AWP / 15.08.2011 18h45)


Commenter Le brut en nette hausse, aidé par les Bourses et un dollar affaibli


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite