Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, effaçant ses gains sur un marché nerveux

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient lundi en cours d'échanges européens, effaçant leurs gains engrangés dans les échanges asiatiques, dans un marché nerveux et toujours hanté par les inquiétudes persistentes sur la croissance mondiale et la crise des dettes en zone euro.

Vers 10H15 GMT (12H15 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre s'échangeait à 107,56 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 47 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance reculait de 87 cents, à 84,51 dollars.

Les cours du baril "tentent toujours de se consolider", évoluant "dans une fourchette de prix étroite et dans des volumes d'échanges modérés", commentait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Après avoir terminé vendredi en légère baisse à New York une semaine marquée par une volatilité extrême, les prix du pétrole ont grimpé lundi dans les échanges asiatiques et en début d'échanges européens, portés par la hausse des places boursières.

Mais les cours ont de nouveau chuté, dans le sillage d'un affaiblissement des Bourses victimes des inquiétudes persistantes sur les dettes souveraines de la zone euro, à la veille d'une réunion cruciale entre le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel.

Alors que ce sommet de crise est destiné à enrayer l'emballement des marchés et la crise de défiance des investisseurs, "il ne faut rien attendre de spectaculaire", a averti lundi un porte-parole de la chancelière, précisant que la possible création d'euro-obligations "ne jouera aucun rôle" lors de la rencontre.

"Il est très improbable que l'on assiste à un rebond significatif des marchés pétroliers tant que subsisteront les vives inquiétudes sur la croissance mondiale et sur les problèmes des dettes souveraines européennes", estimait M. Kryuchenkov.

Le président de la Banque mondiale, Robert Zoellick, avait estimé samedi soir que l'économie mondiale était entrée dans une "phase nouvelle et plus dangereuse" et que les pays de la zone euro allaient devoir réagir rapidement.

La publication, vendredi, d'un indicateur de l'université du Michigan montrant une nouvelle chute du moral des consommateurs américains en août, à son plus bas niveau depuis 1980, est venue raviver les craintes sur la santé de la première économie mondiale.

tt



(AWP / 15.08.2011 12h46)


Commenter Le brut recule, effaçant ses gains sur un marché nerveux


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, tandis que les réserves...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite