Menu
RSS

Ouverture en baisse à New York, les inquiétudes persistent

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole se repliaient jeudi à l'ouverture à New York, dans un marché qui exprimait une fois de plus ses inquiétudes sur la croissance à venir et la demande d'énergie, s'inscrivant dans le sillage des places boursières.

Vers 13h10 GMT, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en septembre s'échangeait à 82,18 dollars, en recul de 71 cents par rapport à la veille.

"C'est la suite des ventes qui ont commencé hier en fin d'après-midi (mercredi aux Etats-Unis, ndlr) alors que la Bourse continuait de se replier en écho aux inquiétudes sur la capitalisation des banques en Europe et aux Etats-Unis", a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Le marché pétrolier s'était montré imperméable à la chute des places boursières mercredi, principalement soutenu par une diminution importante et inattendue des stocks de brut aux Etats-Unis, de plus de 5 millions de barils la semaine passée selon le département de l'Energie.

Mais les inquiétudes autour des crises de la dette publique en Europe et aux Etats-Unis et les conséquences pour la croissance économique à venir continuaient de mettre les investisseurs sous pression jeudi.

Les Bourses européennes se repliaient nettement et l'ouverture de Wall Street s'annonçait incertaine, après une chute de plus de 4% du Dow Jones mercredi.

Le baril réduisait toutefois ses pertes après la publication de chiffres du chômage plus encourageants qu'attendu. Les nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis ont en effet continué leur mouvement de baisse lors de la première semaine d'août, avec 395'000 dépôts de demandes.

Le marché restait nerveux, sujet aux revirements brusques et importants.

Pour M. Lipow, le pessimisme des investisseurs venait de la perception que les gouvernements "ne prennent pas assez de mesures" pour contrer le ralentissement économique, alors que les prévisions pour la croissance et la création d'emplois étaient revues à la baisse.

cha



(AWP / 11.08.2011 15h19)


Commenter Ouverture en baisse à New York, les inquiétudes persistent

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 27 juin 2017 à 21:08

Le pétrole porté par l'anticipation d'une baisse des stocks

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi à New York et à Londres, soutenus par l'anticipation...

mardi 27 juin 2017 à 18:14

Le pétrole se reprend, aidé par l'accès de faiblesse du doll…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur reprise mardi en fin d'échanges européens, aidés notamment par un accès de faiblesse du dollar...

mardi 27 juin 2017 à 15:47

Le pétrole ouvre en hausse, porté par la faiblesse du dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en hausse mardi à New York, portés par un accès de faiblesse...

mardi 27 juin 2017 à 15:08

Rosneft se dit victime d'une "puissante attaque informa…

Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft s'est dit victime mardi d'une "puissante attaque informatique" visant ses serveurs, précisant que sa production...

mardi 27 juin 2017 à 12:33

Le pétrole tente de se reprendre mais reste sous pression

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mardi en cours d'échanges européens, tentant de nouveau de se reprendre mais restant proches...

mardi 27 juin 2017 à 07:13

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse mardi en Asie, les prix continuant à se stabiliser après cinq semaines...

lundi 26 juin 2017 à 21:08

Le pétrole termine en hausse, le marché tente de se stabilis…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi, poursuivant leur stabilisation et profitant d'achats à bon compte...

lundi 26 juin 2017 à 20:54

France: les prix des carburants poursuivent leur baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué de se replier la semaine dernière, tombant au plus bas...

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite