Menu
RSS
A+ A A-

AIE relève légèrement sa prévision de demande mondiale pour 2012

prix-du-petrole Paris Paris : L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a légèrement relevé mercredi sa prévision de demande mondiale de pétrole pour 2012, car en dépit des incertitudes économiques, le Japon devrait consommer davantage d'or noir en raison de l'arrêt de ses centrales nucléaires.

En revanche, sa prévision de croissance de la demande mondiale pour 2011 a été un peu revue à la baisse, à +1,4%, en raison du ralentissement de la croissance mondiale et de prix encore élevés.

Alors qu'elle avait encore relevé sa prévision le mois dernier, l'AIE, qui représente les intérêts des pays industrialisés, estime désormais que la consommation en 2011 devrait augmenter de 1,2 million de barils par jour (mbj) à 89,5 mbj.

Dans son rapport mensuel publié mercredi, l'AIE explique au contraire que pour 2012, la demande devrait croître de 1,6 mbj, soit 1,8%, à 91,1 mbj. L'agence avait livré mi-juillet sa première prévision pour 2012, qui était alors d'une hausse de 1,5 mbj.

Les arrêts de réacteurs nucléaires au Japon vont être compensés en 2011 et 2012 par une utilisation plus importante du pétrole pour générer de l'électricité, soit environ 250.000 barils par jour de plus qu'en temps normal, détaille l'AIE.

Cela compense un ajustement à la baisse des prévisions de la consommation des Etats-Unis et de la Chine.

Mais si le PIB mondial devait progresser autour de 3% au lieu des 4% prévus pour 2011/2012, cela "diminuerait la demande mondiale de 300.000 barils par jour en 2011 et de 1,3 mbj en 2012", prévient l'AIE, reconnaissant que son scénario de croissance actuel "peut sembler optimiste vu le climat du moment".

En effet, en dehors de la situation exceptionnelle au Japon, qui le poussera à consommer davantage de pétrole, les différents indicateurs plaident plutôt pour un tassement de la demande.

"En plus de la pression exercée par des prix du pétrole élevés, le gonflement des dettes souveraines et un paysage fiscal assez incertain dans les pays développés ont, pour le moment, entamé la confiance des consommateurs et entraîné une rigueur économique accrue", détaille l'AIE.

"En outre, les pays émergents ont commencé à ralentir, alors que les effets en décalé des mesures monétaires prises pour freiner l'inflation persistent", ajoute-t-elle.

La crainte d'une croissance ralentie, aux Etats-Unis et dans le monde, a récemment fait chuter les cours du pétrole. Mercredi matin, le baril de "light sweet crude" pour livraison en septembre valait 81,02 dollars et celui du Brent de la Mer du Nord 104,41 USD.

Selon l'AIE, l'offre mondiale de pétrole a de son côté progressé en juillet de 100.000 barils par jour à 30,05 mbj, la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ayant quasiment retrouvé le niveau qu'elle avait avant le début du conflit en Libye.

Revoyant en légère baisse sa prévision de demande pour 2011 et 2012, l'Opep a affirmé pour sa part mardi que, sous l'impulsion de l'Arabie Saoudite et de l'Angola, le cartel avait pompé 30,07 mbj le mois dernier, un niveau supérieure de 0,7 mbj à celui précédent le conflit en Libye.

En juin, les membres de l'AIE avaient décidé de puiser dans leurs stocks stratégiques pour compenser l'arrêt des exportations libyennes. Dans son rapport mensuel, l'agence explique qu'elle n'a pas prolongé cette mesure, mais que ce n'est pas non plus "officiellement terminé". Elle espère y voir plus clair sur la situation du marché d'ici septembre.

jq



(AWP / 10.08.2011 10h31)


Commenter AIE relève légèrement sa prévision de demande mondiale pour 2012


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite