Menu
RSS
A+ A A-

Le brut continue sa chute après les commentaires de la Fed

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole se sont encore fortement repliés à New York mardi, s'affaiblissant à l'approche de la fin de la réunion de la Fed et accélérant ses pertes après les commentaires de la banque centrale, qui a confirmé les craintes des investisseurs sur la croissance.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en septembre a terminé à 79,30 dollars, en recul de 2,01 dollars par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a perdu 1,17 dollar à 102,57 dollars. Il était tombé plus tôt à 98,74 dollars, son niveau le plus bas depuis le 8 février.

"Il est assez clair que (la Fed) a opté pour un ton plus négatif sur l'économie à la fois à court et moyen terme", a relevé John Kilduff, d'Again Capital.

La banque centrale américaine, dont le comité de politique monétaire se réunissait mardi, a annoncé qu'elle allait garder son taux d'intérêt directeur près de zéro "au moins jusque mi-2013" et qu'elle envisageait de nouvelles mesures de relance pour aider l'économie.

Ces décisions se justifiaient par une croissance "considérablement plus lente" qu'attendu et des risques qui "se sont accrus", selon le communiqué de la Réserve fédérale.

Le détail des mesures envisagées n'a pas été fourni. Il pourrait apparaître dans le compte-rendu de cette réunion que la Fed doit publier fin août.

"Après les révisions en baisse des chiffres du PIB (américain) il y a deux semaines et les inquiétudes qui ont saisi le marché sur ce à quoi va ressembler la demande de pétrole jusqu'à la fin de l'année, cela confirme beaucoup de craintes qui sont présentes", a indiqué John Kilduff.

Les investisseurs redoutent l'impact d'une croissance ralentie, voire d'une récession, aux Etats-Unis et dans le monde, sur la demande en énergie.

Les prix du pétrole avaient rebondi au cours d'une bonne partie de la séance, avant l'intervention de la Fed.

Le baril de pétrole avait notamment connu un impressionnant rebond après être tombé dans les échanges électroniques à 75,71 dollars, son plus bas niveau depuis la fin septembre. Il a ensuite ouvert à New York à plus de 81 dollars.

Il avait lundi abandonné plus de 6% de sa valeur, emporté dans la débâcle des marchés financiers qui avait suivi l'annonce de l'abaissement de la note de crédit des Etats-Unis par l'agence Standard and Poor's.

"Depuis plusieurs jours, le marché prend en compte dans les prix une croissance économique ralentie", a rappelé Phil Flynn, de PFG Best Research

Depuis la clôture du 26 juillet, le baril de "light sweet crude" a lâché plus de 20 dollars.

La chute des prix pendant les échanges asiatiques avait été alimentée, outre par les fortes chutes des marchés boursiers de la région, par des indicateurs mitigés en provenance de Chine.

La production industrielle a augmenté de 14% en juillet sur un an, un petit tassement. Surtout, la surprise est venue de l'accélération de l'inflation, montée à son plus haut niveau depuis plus de trois ans.

Cette hausse des prix fait craindre à certains un nouveau resserrement de la politique monétaire des autorités chinoises, qui pourrait ralentir la croissance du deuxième plus gros consommateur de pétrole dans le monde.

Les craintes pour l'économie ont été relevées par l'EIA, l'agence gouvernementale américaine d'information sur l'énergie, dans son rapport mensuel.

"Il y a un risque important à la baisse pour les prix du pétrole si les inquiétudes autour de l'économie et des marchés financiers s'étendent ou s'ancrent", a observé l'EIA, émanation du département de l'Energie.

rp



(AWP / 10.08.2011 06h21)


Commenter Le brut continue sa chute après les commentaires de la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

lundi 16 octobre 2017 à 18:31

Le pétrole monte, la production perturbée en Irak par les te…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens alors que la production des deux principaux champs pétroliers de Kirkouk...

lundi 16 octobre 2017 à 18:07

France: les prix des carburants ont baissé la semaine derniè…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 octobre 2017 à 15:48

Le pétrole, porté par les tensions en Irak, ouvre en hausse …

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, porté par un regain de tensions...

lundi 16 octobre 2017 à 15:43

Kurdes: le pompage des deux principaux champs pétroliers de …

Bagdad: Le pompage dans les deux principaux champs pétroliers de Kirkouk, province où les troupes gouvernementales irakiennes ont lancé une opération aux...

lundi 16 octobre 2017 à 13:02

Ryad étudie plusieurs options pour l'introduction d'Aramco e…

Ryad: L'Arabie saoudite continue d'examiner plusieurs options pour l'introduction en Bourse d'Aramco, a déclaré samedi un porte-parole du géant pétrolier saoudien.

lundi 16 octobre 2017 à 12:51

Ordonnances: la CGT pétrole menace de grève à compter du 23 …

Paris: La CGT pétrole exige lundi "l'ouverture d'une négociation immédiate" avec le ministère du Travail, le patronat et les syndicats de la...

lundi 16 octobre 2017 à 12:36

Le pétrole monte, la tension croît au Kurdistan irakien

Londres: Les prix du pétrole étaient soutenus lundi en cours d'échanges européens par les craintes que les tensions en Irak entre le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite