Menu
RSS
A+ A A-

Le brut lâche 6% à New York, au plus bas depuis novembre

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont chuté de plus de 6% lundi à New York, à leurs plus bas niveaux depuis novembre, dans un marché où l'abaissement de la note de la dette des Etats-Unis a plombé un peu plus les prévisions de demande.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en septembre a terminé à 81,31 dollars, soit une chute de 5,57 dollars, ou 6,4%, par rapport à vendredi.

Le baril s'est tout juste maintenu à plus de 81 dollars, à son plus bas niveau depuis la fin novembre.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a lâché 5,63 dollars à 103,74 dollars.

"Les marchés boursiers se font matraquer, et c'est la même chose pour le brut", a observé Matt Smith, de Summit Energy.

L'agence de notation Standard and Poor's a sorti vendredi soir la première économie mondiale du cercle des emprunteurs les plus fiables, en faisant passer les Etats-Unis de la note "AAA" à "AA+".

La réaction du marché a été "sanglante": "les investisseurs liquident leurs positions parce que l'avenir est tellement incertain", a ajouté M. Smith, précisant que les conséquences de l'abaissement de la note américaine étaient "surtout psychologiques".

Les investisseurs ont fui les actifs les plus risqués au profit des valeurs refuges: bons du Trésor américain à 10 ans, franc suisse sur le marché des changes, ou encore l'or du côté des matières premières.

L'once du précieux métal a bondi à plus de 1700 dollars lundi.

"L'abaissement de la note et les commentaires de Standard and Poor's montrent que les Etats-Unis pourraient avoir du mal à payer leurs factures, ce qui pourrait engendrer une baisse continue des dépenses de l'Etat et une économie ralentie. Et ces deux choses ont pour conséquence une demande de pétrole moins forte", a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

"Le marché anticipe (...) peut-être même une baisse de la demande aux Etats-Unis", premier consommateur mondial d'or noir, a précisé l'analyste.

Pour les analystes de JPMorgan Chase, l'abaissement de la note n'est pas une surprise, évoquée sur les marchés depuis plusieurs semaines.

"Mais considérée dans le contexte plus large des problèmes de dette publique en Europe et des craintes de contagion sur les marchés financiers, les marchés pétroliers en prennent note", ont-ils souligné.

L'abaissement de la note est venu s'ajouter à une longue liste d'indicateurs décevants et aux craintes de voir l'Europe s'enfoncer dans la crise de la dette.

La chute des prix du pétrole "est en partie en réponse au ralentissement économique, en partie lié au simple fait que les investisseurs éliminent certaines positions afin de lever des liquidités", a indiqué Andy Lipow.

Malgré le maigre rebond du baril vendredi, en huit séances il avait déjà abandonné plus de 10% avant la séance de lundi. Depuis le 26 juillet, dernière séance où il a dépassé les 100 dollars, le baril a abandonné plus de 18 dollars.

Le rapport mensuel du département américain de l'Energie à paraître mardi pourrait offrir quelques éclaircissements sur la situation du marché pétrolier dans le tumulte mondial actuel, a noté M. Smith.

rp



(AWP / 09.08.2011 06h21)


Commenter Le brut lâche 6% à New York, au plus bas depuis novembre


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

lundi 16 octobre 2017 à 18:31

Le pétrole monte, la production perturbée en Irak par les te…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens alors que la production des deux principaux champs pétroliers de Kirkouk...

lundi 16 octobre 2017 à 18:07

France: les prix des carburants ont baissé la semaine derniè…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 octobre 2017 à 15:48

Le pétrole, porté par les tensions en Irak, ouvre en hausse …

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, porté par un regain de tensions...

lundi 16 octobre 2017 à 15:43

Kurdes: le pompage des deux principaux champs pétroliers de …

Bagdad: Le pompage dans les deux principaux champs pétroliers de Kirkouk, province où les troupes gouvernementales irakiennes ont lancé une opération aux...

lundi 16 octobre 2017 à 13:02

Ryad étudie plusieurs options pour l'introduction d'Aramco e…

Ryad: L'Arabie saoudite continue d'examiner plusieurs options pour l'introduction en Bourse d'Aramco, a déclaré samedi un porte-parole du géant pétrolier saoudien.

lundi 16 octobre 2017 à 12:51

Ordonnances: la CGT pétrole menace de grève à compter du 23 …

Paris: La CGT pétrole exige lundi "l'ouverture d'une négociation immédiate" avec le ministère du Travail, le patronat et les syndicats de la...

lundi 16 octobre 2017 à 12:36

Le pétrole monte, la tension croît au Kurdistan irakien

Londres: Les prix du pétrole étaient soutenus lundi en cours d'échanges européens par les craintes que les tensions en Irak entre le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite