Menu
RSS
A+ A A-

Le brut baisse toujours, craintes sur la reprise économique mondiale

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole poursuivaient leur net repli lundi en fin d'échanges européens, perdant autour de 3,5% dans un marché ébranlé par l'abaissement vendredi de la note de la dette des Etats-Unis par l'agence de notation financière Standard and Poor's.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre s'échangeait à 105,97 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 3,40 dollars, soit 3,1%, par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 3,33 dollars, soit 3,8%, à 83,55 dollars.

Plombés par un mélange d'inquiétudes sur les perspectives de l'économie américaine, sur la croissance chinoise et sur les problèmes persistants de dettes en zone euro, les prix du baril de pétrole étaient tombés en fin de semaine à 104,30 dollars à Londres, un plus bas depuis près de six semaines, et 82,87 dollars à New York, un plus bas depuis fin novembre.

Lundi, les cours du brut restaient sous pression, plombés par les craintes sur la vigueur de la demande énergétique des Etats-Unis, premier consommateur mondial d'or noir, après l'abaissement ce week-end par Standard and Poor's de la note de la dette américaine de AAA, la meilleure note possible, à AA+.

Cette note a été de plus assortie d'une perspective "négative", ce qui signifie que Standard and Poor's estime que la prochaine fois qu'elle la changera, ce sera pour l'abaisser de nouveau.

Les cours du bruts étaient plombés par les Bourses mondiales qui chutait de concert, leurs pertes accentuées par l'ouverture en nette baisse du marché d'actions new-yorkais.

"De plus amples pertes sont à prévoir à court terme, tant que les investisseurs spéculatifs chercheront à réduire leur exposition aux actifs jugés les plus risqués, du fait des incertitudes sur les perspectives de l'économie" mondiale, commentaient les analystes de Commerzbank.

De plus, si les niveaux de consommation de brut au niveau mondial inquiètent, l'offre est de son côté abondante, notamment en provenance des producteurs membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), autre source de pression sur les cours, notaient des analystes.

Dans ce contexte, les investisseurs scruteront mardi à la publication du rapport mensuel de l'organisation dont le siège est à Vienne, attentifs à toute modification dans les prévisions de demande du cartel.

rp



(AWP / 08.08.2011 18h31)


Commenter Le brut baisse toujours, craintes sur la reprise économique mondiale


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite