Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte timidement après les chiffres de l'emploi américain

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole montaient avec hésitation vendredi à l'ouverture à New York, malgré des chiffres de l'emploi meilleurs qu'attendu, alors que le marché se demandait si ce serait suffisant pour soutenir la demande de brut dans un environnement économique très fragile.

Vers 13H15 GMT, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en septembre s'échangeait à 87,04 dollars, en hausse de 41 cents par rapport à la veille.

Les prix avaient d'abord fait du surplace à l'ouverture des échanges.

Le marché était sur les nerfs après avoir dévissé la veille, de plus de 5 dollars, portant ses pertes à près de 11 dollars en cinq jours. Plombé par les craintes autour de la vigueur de la reprise mondiale, le marché attendait nerveusement une nouvelle indication de la direction prise par l'économie du premier consommateur de brut dans le monde.

Les créations d'emplois se sont nettement améliorées aux Etats-Unis en juillet, avec 117.000 postes en plus, permettant de faire repartir le taux de chômage à la baisse à 9,1%.

Le soupir de soulagement à la publication de ses chiffres meilleurs qu'attendu, alors que le pessimisme l'avait emporté, a fait bondir les marchés, au moins temporairement.

Dans les échanges électroniques, le baril, qui perdait environ 1 dollar, a soudainement regagné plus d'un dollar. Mais les investisseurs n'ont pas cédé à l'euphorie.

"La bonne nouvelle sur les chiffres de l'emploi, c'est que cela aurait pu être pire. Cela a provoqué une pause après l'attaque" de jeudi sur les marchés, a noté Phil Flynn, de PFG Best Research.

"Mais le marché ne paraît pas complètement convaincu que ces chiffres de l'emploi soient assez solides pour surmonter la morosité actuelle, provoquée par ce qui se passe en Europe", a ajouté l'analyste. "Et je ne pense pas que ce soit le genre de donnée qui soutienne l'idée d'une demande (de pétrole) plus forte".

La débâcle générale des marchés financiers jeudi a été alimentée non seulement par une longue série d'indicateurs inquiétants pour la croissance future des Etats-Unis, mais aussi par le sentiment que la zone euro peinait à se sortir de sa crise de la dette.

"Finalement, la conclusion est que le récent fiasco sur le plafond de la dette aux Etats-Unis et la propagation de la crise de la dette en Europe (...) ne sont pas prêts de faire grimper la confiance des investisseurs de si tôt", a observé Mike Fitzpatrick, de Kilduff Report.

sm



(AWP / 05.08.2011 15h44)


Commenter Le brut monte timidement après les chiffres de l'emploi américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite