Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésite dans un marché qui peine à trouver une direction

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé vendredi en cours d'échanges européens, en hausse à Londres et en baisse à New York, dans un marché toujours sous le choc de la dégringolade des cours de la veille et emprunt d'inquiétudes persistantes sur la reprise économique mondiale.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre s'échangeait à 107,61 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 36 cents par rapport à la clôture de jeudi, après être tombé à 104,30 dollars en cours d'échanges asiatiques, son niveau le plus faible près de six semaines.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 1,15 dollar à 85,48 dollars, après avoir atteint 82,87 dollars, un plus bas depuis fin novembre.

"Les cours du pétrole s'inscrivaient déjà en baisse depuis quelques jours quand un vent de panique pure a balayé les marchés jeudi", commentaient les analystes de Commerzbank.

Les marchés financiers ont été victimes d'un "cocktail fatal à base de perspectives lugubres pour l'économie américaine, d'un regain d'inquiétudes sur la croissance chinoise, de problèmes de dette persistants en zone euro et de craintes sur la stabilité de la région, ainsi que d'un mouvement général d'aversion pour les investissements jugés à risque", expliquaient les analystes.

"Les matières premières sont considérées comme des valeurs concrètes mais leurs mouvements de marché s'apparentent à ceux des actifs les plus risqués, il n'est donc pas étonnant qu'elles aient été autant touchées", poursuivait Commerzbank.

Les inquiétudes sur la vigueur de la reprise économique mondiale remettent ainsi en question les perspectives de la demande pétrolière, alors que dans le même temps l'offre d'or noir, notamment en provenance des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), s'étoffe.

"Il reste à savoir combien de temps la chute libre va durer, mais étant donné que le rôle clef joué par le contexte économique, il y a peu de raison d'être optimiste", prévenaient les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

Les investisseurs étaient ainsi particulièrement attentifs à la publication vendredi du rapport pour juillet sur l'emploi et le chômage aux Etats-Unis, un indicateur mensuel majeur pour évaluer la santé de la première économie mondiale.

rp



(AWP / 05.08.2011 12h32)


Commenter Le brut hésite dans un marché qui peine à trouver une direction


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite