Menu
RSS
A+ A A-

Le brut chute de près de 6% face aux craintes pour l'économie

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont chuté jeudi à New York, plombés par les craintes sur la santé de l'économie mondiale et donc pour la demande d'or noir, le baril clôturant à son plus faible niveau depuis le 18 février.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en septembre a terminé à 86,63 dollars, lâchant 5,30 dollars par rapport à la veille, ou 5,8%.

En cinq journées consécutives de repli, le baril du pétrole a chuté de près de 11 dollars. Il valait encore environ 100 dollars le 26 juillet.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a abandonné 5,98 dollars à 107,25 dollars.

"C'est basique", a souligné Adam Sieminski, de Deutsche Bank. "Les craintes de voir un retour de la récession avec le ralentissement économique aux Etats-Unis et la crise de la dette en Europe mettent les investisseurs sur les dents", en leur faisant craindre une demande en énergie réduite.

"Il est difficile de s'accrocher aux marchés du pétrole si l'on estime qu'il n'y a pas de croissance", a noté Rich Ilczyszyn, de MF Global.

Après des chiffres de croissance faibles aux Etats-Unis vendredi, sur l'activité manufacturière lundi et les dépenses de consommation mardi, le marché se concentrait sur l'emploi, avant la publication vendredi des chiffres officiels mensuels.

Jeudi, le relevé hebdomadaire du département du Travail a montré que les nouvelles inscriptions au chômage avaient très légèrement baissé pendant la dernière semaine de juillet, pour atteindre leur plus bas niveau depuis début avril.

"Le pessimisme est général pour les perspectives de croissance de l'emploi, combinées à tous les problèmes de dette en Europe et aux Etats-Unis, une croissance faible voire quasi nulle au Japon, et des signes d'un ralentissement de l'activité en Chine", a observé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

La nervosité des investisseurs s'est accélérée après des commentaires de la Banque centrale européenne, qui n'a pas su convaincre les marchés de sa capacité à contenir la crise de la dette en zone euro, alors que deux grandes économies, l'Italie et l'Espagne, sont sous forte pression.

Les marchés boursiers se sont enfoncés dans le rouge, les principaux indices perdant plus de 3% des deux côtés de l'Atlantique.

Le repli du marché pétrolier a atténué la réduction de la différence de prix entre le baril de "light sweet crude" et celui de Brent échangé à Londres.

Les chiffres du département de l'Energie publié mercredi ont montré que les stocks à Cushing, Oklahoma (sud), le principal terminal pétrolier américain dont l'engorgement pesait sur les cours du "light sweet crude", s'étaient désormais repliés sept fois au cours des 10 dernières semaines.

rp



(AWP / 05.08.2011 06h21)


Commenter Le brut chute de près de 6% face aux craintes pour l'économie


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite