Menu
RSS
A+ A A-

Le brut creuse ses pertes, la reprise américaine inquiète

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole chutaient lourdement mercredi en fin d'échanges européens, de plus de deux dollars à Londres, dans un marché inquiet sur la vigueur de la demande énergétique américaine après la publication d'indicateurs inquiétants sur la santé de la première économie mondiale.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre s'échangeait à 113,98 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 2,48 dollars par rapport à la clôture de mardi, après être tombé à 113,50 dollars, son niveau le plus faible depuis un mois.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 1,68 dollar à 92,11 dollars, après avoir atteint 91,75 dollars, un plus bas depuis cinq semaines.

Les inquiétudes sur la demande pétrolière des Etats-Unis, premier consommateur mondial, continuaient de peser lourdement sur les cours du brut, malgré l'adoption in extremis mardi par le Congrès américain d'un texte évitant au pays un défaut de paiement et prévoyant des réductions budgétaires.

Le président américain Barack Obama a ainsi apposé sa signature sur "le plus gros programme de réductions jamais connu par les Etats-Unis, mais son action n'a pas été accueillie par le sentiment de soulagement et le rebond du marché auquel il pouvait s'attendre", commentait David Hufton, analyste chez PVM.

En effet, l'accord sur le relèvement du plafond de la dette des Etats-Unis n'a pas permis de balayer les craintes de voir les agences de notation financière abaisser la note américaine.

De plus, les cours du brut souffraient d'inquiétudes sur un ralentissement généralisé de la reprise de la première économie mondiale, à la suite de la publication ces derniers jours d'indicateurs décevants sur la croissance du Produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre, sur l'activité manufacturière, et sur la consommation des ménages.

Ces chiffres ont fait l'effet d'un "coup de massue sur les marchés", observait M. Hufton.

De plus, les inquiétudes sur la reprise américaine étaient alimentées mercredi par le net ralentissement de la progression de l'activité dans le secteur des services.

Les investisseurs retenaient également leur souffle avant la publication vendredi du rapport sur l'emploi et le chômage américains, indicateur majeur pour jauger la santé de l'économie du pays.

Et les inquiétudes sur la demande énergétique américaine étaient amplifiées par la hausse attendue des réserves officielles de pétrole lors de la semaine achevée le 29 juillet.

Selon des chiffres publiés par le département américain de l'Energie (DoE), les stocks de brut ont progressé comme attendu de 1,0 million de barils, ceux d'essence ont grimpé bien plus que prévu, de 1,7 million de barils contre les 100.000 barils estimés par les analystes.

Les réserves de produits distillés ont pour leur part gonflé moins que prévu, de 400'000 barils contre 1,7 million de barils prévus.

rp



(AWP / 03.08.2011 18h31)


Commenter Le brut creuse ses pertes, la reprise américaine inquiète


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

mercredi 20 septembre 2017 à 15:31

Le pétrole ouvre en hausse à New York avant un rapport sur l…

New York: Le baril de pétrole new-yorkais s'appréciait à l'ouverture mercredi, soutenu par un regain de spéculations sur une prolongation de l'accord...

mercredi 20 septembre 2017 à 12:43

Le pétrole monte un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi, en cours d'échanges européens, dans un marché prudent avant la publication des données...

mercredi 20 septembre 2017 à 07:36

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, sur l'espoir que les réserves américaines de brut augmentent...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite