Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en baisse à New York, pénalisé par les craintes sur l'économie

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole se repliaient mercredi à l'ouverture à New York, dans un marché affaibli par les craintes pour la croissance économique et la demande de brut, en attendant la publication d'un rapport sur l'état des stocks américains.

Vers 13H10 GMT, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en septembre s'échangeait à 93,66 dollars, en recul de 13 cents par rapport à la veille.

"Cela s'inscrit dans le sillage de la faiblesse observée sur le marché depuis environ une semaine... Les inquiétudes sur un possible abaissement de la note de la dette américaine, le repli massif de la veille: le marché est sur la défensive", a expliqué Tom Bentz, de BNP Paribas.

Le marché peinait à se redresser alors que le baril a déjà abandonné 3,65 dollars en trois séances.

"Jusqu'à ce que le chemin de la croissance économique soit établi, il va être difficile pour le marché de se concentrer sur quoi que ce soit d'autre", a observé Amrita Sen, de Barclays Capital, rappelant que la croissance était l'un des principaux facteurs de l'évolution des prix du pétrole.

Les investisseurs craignent pour la demande de brut dans un environnement de croissance ralentie, voire quasi-nulle, après une série d'indicateurs inquiétants: chiffres de la croissance américaine vendredi, indicateurs de l'activité manufacturière décevants pour la Chine, les Etats-Unis et l'Europe lundi puis recul de la consommation des ménages américains mardi.

Toutefois des chiffres de l'emploi aux Etats-Unis publiés mercredi étaient un tout petit peu plus encourageants. Le secteur privé a créé 114.000 emplois en juillet, soit plus qu'attendu par les analystes, selon le cabinet de conseil en ressources humaines ADP.

"On dirait que le marché cherche à se redresser" à la suite de cette publication, après être brièvement tombé à moins de 93 dollars, a noté Tom Bentz.

Le marché recevra à 14H30 GMT une nouvelle indication sur l'état des stocks américains, qui pourrait l'aider à trouver une direction.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, les réserves de brut auraient gonflé de 1,1 million de barils la semaine passée, celles d'essence de 100.000 barils et celles de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) de 1,7 million de barils.

Les chiffres des professionnels de l'industrie, l'API, qui précèdent traditionnellement le rapport officiel du département de l'Energie, ont mis en évidence une baisse surprise de plus de 3 millions de barils. Toutefois, la forte augmentation, de plus de 2,5 millions de barils, des stocks d'essence pesait sur les prix du carburant, en nette baisse.

sm



(AWP / 03.08.2011 15h41)


Commenter Le brut en baisse à New York, pénalisé par les craintes sur l'économie


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite