Menu
RSS
A+ A A-

Net repli du brut à New York après un indicateur sur l'industrie

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole se sont repliés lundi, alors qu'un nouvel indicateur américain décevant faisait craindre pour la demande de pétrole, éclipsant le soulagement de voir un accord trouvé à Washington sur la dette.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en septembre a terminé à 94,89 dollars, en recul de 81 cents par rapport à vendredi.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a grappillé 7 cents à 116,81 dollars.

"Les inquiétudes pour les perspectives économiques augmentent, après les chiffres de la croissance vendredi et l'indicateur ISM ce matin. On se demande comment cela va se traduire dans la demande de brut à l'avenir", a expliqué John Kilduff, d'Again Capital.

Le marché pétrolier avait ouvert en nette hausse, soulagé de voir que la Maison Blanche et les chefs de file des groupes parlementaires étaient parvenus à un accord sur le relèvement du plafond de la dette.

Mais la publication de l'indice ISM sur l'activité manufacturière à 14H00 GMT a renversé la tendance sur la quasi totalité des marchés financiers.

Les investisseurs ont eu la mauvaise surprise de voir que l'activité manufacturière s'était presque stabilisée en juillet aux Etats-Unis, selon l'indice qui s'est établi à 50,9% contre 55,3% le mois précédent et une estimation à 54%. C'est son plus bas niveau depuis deux ans.

"La réalité a frappé fort", l'indice ISM rappelant la faiblesse du deuxième trimestre avant les chiffres officiels du chômage vendredi, un rapport toujours très attendu, a estimé John Kilduff.

Le baril a rapidement effacé les gains observés plus tôt, et connu une séance volatile, en hausse de près de 3 dollars à son paroxysme et en baisse de 2,28 dollars à son plus bas.

Le marché avait dans un premier temps réagi positivement à l'accord de dernière minute trouvé dimanche soir pour relever le plafond de la dette américaine, empêchant ainsi un défaut de paiement aux conséquences potentiellement catastrophiques pour l'économie mondiale.

"Une fois la crise de la dette derrière lui, le marché pétrolier va se concentrer sur les indicateurs économiques dans le monde et scruter les signes de croissance", a précisé Andy Lipow, de Lipow Associates.

Mais outre la question des indicateurs, le marché a aussi émis des doutes sur ce plan, qui doit d'abord être ratifié par le Congrès américain où des voix ont protesté dans les deux camps politiques, et dont la structure ne fait pas complètement disparaître les risques d'un abaissement de la note de crédit des Etats-Unis.

"La perspective de voir des résolutions positives sur les questions de dette aussi bien en Europe qu'aux Etats-Unis représenterait un facteur positif pour le pétrole, et dissipe ce qui a été un facteur négatif majeur pour les prix depuis le mois de mai", a souligné Amrita Sen, de Barclays Capital.

"Toutefois, nous soupçonnons que les problèmes de dette souveraine vont rester un facteur important pendant tout le trimestre", a ajouté l'analyste.

rp



(AWP / 02.08.2011 06h21)


Commenter Net repli du brut à New York après un indicateur sur l'industrie


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite