Menu
RSS
A+ A A-

Le brut sous 96 dollars à New York face à une croissance ralentie

prix-du-petrole reprise de vendredi soir</pNew York - Les prix du pétrole se sont nettement repliés vendredi à New York, sous le coup de chiffres de la croissance montrant un ralentissement aux Etats-Unis, et alors que l'impasse politique à Washington se prolongeait sur la question du plafond de la dette.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en septembre a terminé à 95,70 dollars, en repli de 1,74 dollar par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a en revanche perdu 62 cents à 116,74 dollars.

"Le marché continue d'être plombé par les inquiétudes autour de la dette américaine, puis les chiffres de la croissance (américaine) sortent et se révèlent inférieurs aux attentes. Les mauvaises nouvelles s'accumulent, les marchés sont sous pression", a observé Tom Bentz, de BNP Paribas.

L'annonce d'un ralentissement bien plus marqué que prévu de la croissance américaine au deuxième trimestre, de mauvaise augure pour la demande d'or noir du premier consommateur mondial, a plombé les cours du brut.

La croissance économique des Etats-Unis a très nettement ralenti en 2011, atteignant au deuxième trimestre 1,3% en rythme annuel selon une première estimation du gouvernement, là où les économistes tablaient sur 1,8%.

De plus, le gouvernement a fortement révisé le taux de croissance du premier trimestre, désormais estimé à 0,4% contre 1,9% en juin.

Le marché restait par ailleurs pénalisé par l'absence de percée dans les négociations autour du relèvement du plafond de la dette à quelques jours seulement de la date d'un possible défaut de paiement, estimée au 2 août par le Trésor.

La pression est montée d'un cran sur les responsables politiques avant le week-end.

Le président Barack Obama a exhorté le Congrès à sceller un compromis pour éviter un défaut de paiement aux Etats-Unis avant mardi, alors qu'aucune solution ne se dégageait.

Le baril a limité ses pertes en cours de journée, après être brièvement tombé sous 95 dollars, en même temps que le marché boursier.

Dans ce climat morose, les investisseurs gardaient un oeil sur l'évolution de la tempête tropicale Don, qui se dirige vers le Texas.

"Il semble toutefois qu'elle soit affaiblie, et que la région où elle doit toucher terre ne compte pas énormément d'infrastructures pétrolières", a indiqué Tom Bentz.

Le golfe du Mexique est la principale région pétrolière des Etats-Unis, d'où sort environ un quart de la production du pays.

Les analystes de Commerzbank rapportaient que l'arrivée de la tempête avait provoqué la suspension de 7% de la production américaine.

Mais le marché américain ne connaissait pas de problème d'offre, alors que les réserves restaient abondantes comme indiqué dans le dernier rapport hebdomadaire du département de l'Energie.

Le baril échangé à New York a plus souffert que celui du Brent échangé à Londres.

"Cela montre que le marché américain est quelque peu isolé et agit indépendamment", a souligné Jason Schenker, de Prestige Economics.

rp



(AWP / 01.08.2011 07h31)


Commenter Le brut sous 96 dollars à New York face à une croissance ralentie


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 28 juillet 2017 à 15:33

Le Québec met fin au projet d'exploiter le pétrole d'Anticos…

Montréal: Le gouvernement du Québec a décidé vendredi d'abandonner son objectif d'extraire du pétrole sur l'île d'Anticosti dans le Golfe du fleuve...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:23

Le pétrole poursuit sa progression à l'ouverture à New York

New York: Le prix du pétrole coté à New York progressait légèrement vendredi à l'ouverture, continuant à profiter du recul des stocks...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:12

Chevron renoue avec les bénéfices au 2T grâce aux économies

New York: La major pétrolière Chevron a renoué avec les bénéfices au deuxième trimestre, grâce à sa cure d'austérité qui lui a...

vendredi 28 juillet 2017 à 14:41

ExxonMobil: bénéfices 2T quasi doublés mais inférieurs aux a…

New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil a annoncé vendredi des bénéfices presque doublés au deuxième trimestre, en raison d'une nette baisse...

vendredi 28 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole monte grâce à un dollar faible

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi en cours d'échanges européens, soutenus par le dollar et par l'Opep, avant des...

jeudi 27 juillet 2017 à 20:55

Le pétrole encore soutenu par la baisse des stocks américain…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en légère hausse jeudi, la récente baisse des réserves de produits...

jeudi 27 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole soutenu par l'Arabie saoudite et la baisse des st…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse jeudi en fin d'échanges européens, les prix restant soutenus par les nouveaux efforts de...

jeudi 27 juillet 2017 à 15:44

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond...

jeudi 27 juillet 2017 à 13:19

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du …

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite