Menu
RSS
A+ A A-

Le brut tente de se ressaisir sur un marché très volatil

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole tentaient toujours de se reprendre jeudi en fin d'échanges européens, dans un marché très volatil toujours suspendu aux discussions sur la dette américaine mais quelque peu soutenu par de bons chiffres sur l'emploi aux Etats-Unis.

Vers 16H15 GMT (18H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre s'échangeait à 118,23 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 80 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 18 cents à 97,58 dollars.

Les cours du baril continuaient d'hésiter, oscillant autour de l'équilibre sur un marché sans volume mais où plusieurs indicateurs américains meilleurs que prévu leur ont permis de rebondir et d'effacer leurs pertes peu après l'ouverture des échanges aux Etats-Unis.

Ainsi, les nouvelles demandes d'allocation chômage sont tombées à la mi-juillet à leur plus bas niveau depuis avril, et les promesses de vente de logements ont enregistré en juin une progression inattendue.

Deux signes rassurants pour des opérateurs inquiets depuis plusieurs semaines des signes de ralentissement de la reprise économique du premier pays consommateur de brut dans le monde.

L'enlisement des discussions au Congrès américain sur le relèvement du plafond de la dette américaine pesait cependant toujours sur les échanges et entretenait la prudence des opérateurs.

"A mesure que se rapproche la date-butoir pour le relèvement du plafond de la dette américaine, les investisseurs s'éloignent de certains actifs jugés risqués", remarquait Olivier Jakob, analyste de la société suisse Petromatrix.

Les élus républicains et démocrates doivent parvenir à un compromis avant le 2 août faute de quoi les Etats-Unis risqueraient de se trouver en défaut de paiement. L'impasse politique actuelle laisse également planer la menace d'une dégradation de la note des Etats-Unis, un scénario redouté des opérateurs.

"Et il ne faut pas compter sur l'Europe pour offrir un tableau plus encourageant", ajoutait M. Jakob.

Les inquiétudes sur une contagion de la crise de la dette au sein de la zone euro restaient en effet vives après une dégradation de la note de la Grèce par l'agence de notation financière Standard & Poor's.

Les prix du baril avaient par ailleurs souffert mercredi des chiffres hebdomadaires décevants du Département américain de l'Energie (DoE), ayant fait état d'une forte hausse des réserves de brut des Etats-Unis pour la huitième semaine consécutive, lors de la semaine achevée le 22 juillet.

Plus dépendant du marché américain, le WTI coté à New York est "davantage affecté par ces chiffres", comme par les incertitudes sur la dette américaine - ce qui contribue à creuser l'écart avec le Brent londonien, commentaient les analystes de Commerzbank.

La différence entre les deux prix de référence dépassait 20 dollars jeudi, non loin du record enregistré en juin.

Le marché du pétrole était par ailleurs soutenu par l'apparition de la tempête tropicale Don dans le Golfe du Mexique.

Selon les services météorologiques américains, Don a plus de 50% de risque de se transformer en cyclone dans les prochaines 48 heures, et fond actuellement sur le Texas, dont elle pourrait perturber la production pétrolière, alors que cet Etat abrite un quart des capacités de raffinage du pays.

rp



(AWP / 28.07.2011 18h39)


Commenter Le brut tente de se ressaisir sur un marché très volatil


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite