Menu
RSS
A+ A A-

Le brut perd plus d'un dollar à l'ouverture à New York

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole reculaient mercredi à l'ouverture à New York, sous l'effet de craintes d'une augmentation des réserves d'or noir et de l'enlisement des négociations sur le budget américain.

Vers 13H05 GMT/15h05 HEC, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en septembre s'échangeait à 98,49 dollars, en repli de 1,10 dollar par rapport à la veille.

Le marché était sous le coup des estimations de la fédération professionnelle API, dont le rapport hebdomadaire a montré mardi soir une hausse inattendue des réserves de brut aux Etats-Unis la semaine passée de plus de 4 millions de barils.

Les chiffres officiels du département de l'Energie sont attendus à 14H30 GMT, et les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires tablaient sur un nouveau recul des stocks de brut de 1,4 million de barils. Ces stocks se sont repliés au cours des sept dernières semaines.

Selon ces mêmes analystes, les réserves d'essence auraient de leur côté augmenté de 400'000 barils et celles de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) de 1,7 million de barils.

Par ailleurs, le marché pétrolier "attend toujours, comme chaque jour, une résolution venant du Congrès sur le plafond de la dette", a rapporté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

L'absence de compromis entre démocrates et républicains, qui ont selon le Trésor jusqu'au 2 août pour s'accorder sur un relèvement du plafond de la dette des Etats-Unis afin d'éviter un défaut de paiement, faisait peser une lourde incertitude sur les marchés.

La monnaie américaine, pénalisée, a profité aux marchés de matières premières, libellés en dollars, principalement les métaux précieux et l'or qui enchaîne les records.

Mais cela provoquait aussi une grande volatilité.

"Les prix reflètent les inquiétudes sur la gestion du plafond de la dette et la menace, de facto, d'un défaut de paiement pourraient affecter la demande du plus gros consommateur de pétrole dans le monde, les Etats-Unis", ont souligné les analystes de Commerzbank.

La volatilité s'est traduite par une séance en montagnes russes mardi, avec un baril monté jusqu'à 100,62 dollars mais qui n'a finalement pris que 39 cents, pour finir à 99,59 dollars.

Les investisseurs craignaient principalement une hausse des taux d'intérêt, synonyme de moindres revenus et de moindres crédits pour les consommateurs américains, a expliqué Andy Lipow.

La rechute des commandes de biens durables en juin, indicateur publié peu avant l'ouverture du marché, a accéléré le repli du baril.

rp



(AWP / 27.07.2011 15h31)


Commenter Le brut perd plus d'un dollar à l'ouverture à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

lundi 16 octobre 2017 à 18:31

Le pétrole monte, la production perturbée en Irak par les te…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens alors que la production des deux principaux champs pétroliers de Kirkouk...

lundi 16 octobre 2017 à 18:07

France: les prix des carburants ont baissé la semaine derniè…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 octobre 2017 à 15:48

Le pétrole, porté par les tensions en Irak, ouvre en hausse …

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, porté par un regain de tensions...

lundi 16 octobre 2017 à 15:43

Kurdes: le pompage des deux principaux champs pétroliers de …

Bagdad: Le pompage dans les deux principaux champs pétroliers de Kirkouk, province où les troupes gouvernementales irakiennes ont lancé une opération aux...

lundi 16 octobre 2017 à 13:02

Ryad étudie plusieurs options pour l'introduction d'Aramco e…

Ryad: L'Arabie saoudite continue d'examiner plusieurs options pour l'introduction en Bourse d'Aramco, a déclaré samedi un porte-parole du géant pétrolier saoudien.

lundi 16 octobre 2017 à 12:51

Ordonnances: la CGT pétrole menace de grève à compter du 23 …

Paris: La CGT pétrole exige lundi "l'ouverture d'une négociation immédiate" avec le ministère du Travail, le patronat et les syndicats de la...

lundi 16 octobre 2017 à 12:36

Le pétrole monte, la tension croît au Kurdistan irakien

Londres: Les prix du pétrole étaient soutenus lundi en cours d'échanges européens par les craintes que les tensions en Irak entre le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite