Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésite autour de l'équilibre, le marché guette les Etats-Unis

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole évoluaient sans direction mardi en cours d'échanges européens, oscillant autour de l'équilibre dans un marché nerveux, tiraillés entre l'affaiblissement du dollar et les inquiétudes face à l'enlisement des discussions sur le plafond de la dette américaine.

Vers 10h20 GMT (12h20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre s'échangeait à 117,87 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 7 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 14 cents à 99,34 dollars.

"Les cours du pétrole évoluent dans une fourchette de prix étroite. Lundi, ils se sont repliés faute d'accord dans les négociations sur la dette aux Etats-Unis", une question qui continue de concentrer l'attention du marché, expliquait Peter Bassett, analyste de Westhouse Securities.

Les démocrates et républicains ont jusqu'au 2 août pour parvenir à un accord sur le relèvement du plafond de la dette du pays, faute de quoi les Etats-Unis, premier consommateur mondial d'or noir, risqueraient de se retrouver en défaut de paiement.

Dans un discours à la Nation en direct depuis la Maison Blanche, le président Barack Obama a estimé lundi soir que l'attitude des républicains avait conduit à une impasse "dangereuse".

"Le discours présidentiel a mis en lumière manque de flexibilité dans les négociations bipartisanes et de l'absence de compromis, ce qui a fait chuter lourdement le dollar, et la faiblesse du dollar a permis aux cours du pétrole de remonter ce matin", relevait M. Bassett.

Une dépréciation du billet vert, notamment face à l'euro, rend plus attractifs les achats de pétrole, libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs détenant d'autres devises, et contribue à soutenir les prix du brut.

Cependant, "si les cours du baril ont engrangé quelques gains passagers ce matin, grâce au dollar et à une meilleure tenue des marchés boursiers, les récents mouvements des marchés pétroliers ne signifient pas grand chose, étant donné l'atonie des volumes d'échanges", tempéraient les experts de Commerzbank.

Des tensions sur l'offre pourraient par ailleurs contribuer à court terme à soutenir le marché.

"La saison des cyclones dans l'Atlantique (qui chaque année perturbe la production pétrolière dans le Golfe du Mexique, ndlr) n'a pas encore eu d'impact pour le moment, mais on s'attend désormais à ce qu'elle dure plus longtemps que d'habitude et avec des ouragans plus fréquents", rapportaient les analystes de Commerzbank.

En outre, "le marché s'inquiète d'une éventuelle interruption des approvisionnements de brut du Soudan du Sud", dont l'acheminement pourrait pâtir de la récente partition avec le Nord, où passent les oléoducs permettant leur exportation, poursuivait Commerzbank.

Un émissaire américain s'est envolé lundi pour le Soudan et le Soudan du Sud afin d'exhorter les deux pays à résoudre leurs différends et à mettre fin aux violences dans la région frontalière contestée du Kordofan du Sud, a annoncé mardi la diplomatie américaine.

Avec une offre de quelque 500'000 barils par jour, le Soudan du Sud est un fournisseur important pour les marchés asiatiques.

cha



(AWP / 26.07.2011 12h51)


Commenter Le brut hésite autour de l'équilibre, le marché guette les Etats-Unis


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite