Menu
RSS
A+ A A-

Les prix en hausse, marché prudent au lendemain de l'accord européen

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole progressaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché prudent alors que les investisseurs s'interrogeaient sur la portée de l'accord européen conclu à Bruxelles la veille sur un nouveau plan d'aide à la Grèce.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre s'échangeait à 118,53 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,02 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance, dont c'est le deuxième jour comme contrat de référence, progressait de 67 cents à 99,81 dollars. Il avait brièvement franchi jeudi le seuil des 100 dollars pour la première fois depuis le 10 juin, un niveau qu'il approchait à nouveau vendredi.

"Le WTI conforte les gains engrangés la veille. Les échanges témoignent d'un relatif apaisement des inquiétudes et d'une montée substantielle de l'appétit pour les actifs risqués", et donc du pétrole, après l'accord signé jeudi par les dirigeants européens, soulignait Brenda Sullivan, analyste du courtier Sucden.

La zone euro est parvenue à mettre sur pied un deuxième plan d'aide à Athènes de près de 160 milliards d'euros, un montant bien plus élevé qu'attendu, tout en réduisant le volume de la dette grecque et en étendant les capacités d'action du Fonds de secours européen (FESF).

"Les détails de l'accord, en apparence, ne sont pas trop mauvais, mais comme toujours le diable se niche dans les détails. Il ne faut pas se fier à la première réaction des marchés (...) et d'ailleurs, les prix du pétrole n'ont pas réagi autant qu'on aurait pu s'y attendre", nuançait David Hufton, du courtier PVM.

De plus, l'enthousiasme du marché s'essoufflait en raison d'un retournement de l'euro, qui pâtissait d'interrogations des investisseurs sur la portée de l'accord. La monnaie unique perdait ainsi du terrain après son envolée de la veille et retombant sous la barre de 1,44 dollar.

Le renchérissement du billet vert face à un euro sous pression était de nature à peser sur les achats de pétrole, libellés en dollars et donc rendus moins attractifs.

"Si l'euro subit à nouveau la pression des marchés, les prix du baril vont souffrir" et pourraient abandonner leurs gains enregistrés cette semaine, avertissait Mme Sullivan.

"Si l'accord européen réduit une partie du risque systémique dans la région, il ne servira pas nécessairement à soutenir la croissance économique et donc sera sans effet fondamental sur la demande pétrolière en soi", relevait par ailleurs Olivier Jakob, de la société suisse Petromatrix.

Enfin, l'attention des investisseurs se tournait par ailleurs vers les Etats-Unis, où démocrates et républicains tardent à se mettre d'accord pour relever le plafond de la dette publique avant le 2 août, faute de quoi les Etats-Unis pourraient se retrouver à cette date en défaut de paiement.

Selon Brenda Sullivan, "c'est une question qui reste à résoudre", et ce problème en suspens entretient la nervosité des opérateurs en dépit des assurances répétées de la Maison Blanche.

ds



(AWP / 22.07.2011 18h47)


Commenter Les prix en hausse, marché prudent au lendemain de l'accord européen


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 22:35

Brésil: nouvelle mise aux enchères pétrolière, test pour Tem…

Rio de janeiro: Le Brésil met aux enchères mercredi 287 blocs pétroliers, une opération qui aura valeur de test pour le gouvernement...

mardi 26 septembre 2017 à 21:52

Canada: les réserves de brut léger revues en forte hausse

Montréal: L'Office national de l'énergie du Canada a revu mardi en forte hausse les réserves de pétrole brut léger de la province...

mardi 26 septembre 2017 à 21:42

Le pétrole termine en baisse à New York et Londres, freiné p…

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et Londres ont terminé en baisse mardi, affectés par des prises...

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite