Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en hausse à New York après un pic à plus de 100 dollars

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont fini en hausse jeudi à New York, après avoir provisoirement franchi 100 dollars en séance pour la première fois depuis début juin, le marché accueillant avec soulagement le projet d'accord entre pays européens sur la dette grecque.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en septembre a terminé à 99,13 dollars, en hausse de 73 cents par rapport à la veille.

Les cours, en hausse pour la troisième séance de suite, ont atteint au plus fort de la journée 100,16 dollars.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique est passé dans le rouge en fin de séance, perdant finalement 64 cents à 117,51 dollars.

"Les événements en Europe ont occupé toute l'attention", a constaté Matt Smith, de Summit Energy.

Sous pression dans les échanges électroniques précédant la séance à la criée à New York, les cours se sont repris alors que les détails du projet d'accord obtenu au sommet de la zone euro ont été connus. L'accord final a été annoncé après la clôture de la séance pétrolière.

Le projet, consulté par l'AFP, prévoit de nouveaux prêts à la Grèce, une réduction du volume de la dette d'Athènes et des conditions plus favorables pour les crédits accordés au pays, mais aussi à l'Irlande et au Portugal. Il renforce également le dispositif de l'Union européenne pour prévenir que la crise ne touche d'autres pays.

"Le fait qu'un accord ait été trouvé supprime un poids qui pesait sur le marché et une source d'inquiétude pour l'économie: va-t-on subir un choc économique comme en 2008? Cela apaise ces craintes et permet aux scénarios de hausse de la demande d'énergie de revenir au premier plan", a expliqué John Kilduff, d'Again Capital.

Le projet d'accord a par ailleurs été accueilli par une nette progression de l'euro face au dollar. L'affaiblissement du billet vert a tendance à encourager les achats de matières premières, une manière pour les investisseurs de se protéger d'une perte de valeur de leur capital.

L'appréciation de la monnaie européenne "a donné l'élan au marché pour signer une incursion à plus de 100 dollars", a estimé Matt Smith.

Mais "c'est une réaction dictée par l'émotion plus qu'autre chose. Il n'y pas de quoi s'enthousiasmer. L'idée que la Grèce fasse défaut n'est pas vraiment idéale. Le fait que les cours limitent leurs gains reflète (cette) réalité", a tempéré l'analyste.

"Vu les indicateurs économiques, le marché ne s'est pas montré assez fort pour rester au dessus de 100 dollars", a-t-il poursuivi.

En début de journée, les cours avaient été tirés vers le bas par un indicateur industriel en Chine, où l'activité industrielle s'est contractée en juin, selon l'indice de la banque HSBC, au plus bas depuis mars 2009.

Aux Etats-Unis, le nombre d'inscriptions au chômage est remonté la semaine dernière.

rp



(AWP / 22.07.2011 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse à New York après un pic à plus de 100 dollars


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, tandis que les réserves...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

mercredi 18 octobre 2017 à 13:42

Guinée équatoriale: deux contrats pétroliers signés

Malabo (guinée équatoriale): La Guinée équatoriale a signé mi-octobre deux contrats pétroliers avec des entreprises étrangères, a annoncé mercredi le gouvernement équatoguinéen...

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite