Menu
RSS
A+ A A-

Les prix en hausse grâce à l'enthousiasme sur le sommet de la zone euro

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole grimpaient jeudi en fin d'échanges européens, portés par l'enthousiasme des marchés financiers après les indications sur un projet d'accord au sommet de Bruxelles visant à enrayer la contagion de la crise au sein de la zone euro.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre s'échangeait à 118,63 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 48 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, engrangeait 1,13 dollar à 99,53 dollars, après avoir brièvement franchi le seuil des 100 dollars pour la première fois depuis le 10 juin.

Après avoir évolué en net recul dans la première moitié des échanges européens, "les cours du pétrole ont rebondi vigoureusement, grâce à la bonne tenue des marchés boursiers" et à l'ascension irrésistible de l'euro face au dollar, observait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

La monnaie unique européenne a inversé brusquement la tendance dès les premières informations sur un projet d'accord de la réunion extraordinaire de la zone euro à Bruxelles destinée à mettre sur pied un deuxième plan d'aide à Athènes.

Selon ce projet, la zone euro allongerait la durée de ses prêts aux pays en difficultés comme la Grèce, l'Irlande et le Portugal, et réduirait le taux d'intérêt qu'elle leur demande, tout en prévoyant une contribution des créanciers privés d'Athènes.

Le fléchissement du dollar face à un euro revigoré, qui s'est accentué après l'annonce d'une hausse plus forte qu'attendu des inscriptions au chômage la semaine dernière aux Etats-Unis, rendait plus attractifs les achats de pétrole, libellés dans la monnaie américaine.

La perspective d'un plan de grande ampleur contre la crise de la dette en zone euro permettait également d'apaiser les inquiétudes sur les possibles répercussions financières de la crise grecque et ses conséquences pour la demande énergétique européenne.

Par ailleurs, les prix du brut étaient soutenus "par la décision de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) de ne pas mettre à nouveau sur le marché une partie de ses réserves stratégiques", ajoutait M. Hewson.

L'AIE, qui représente les intérêts des pays industrialisés, avait annoncé le 23 juin la mise sur le marché de 60 millions de barils de pétrole puisés dans les stocks stratégiques de ses Etats membres pour compenser l'arrêt des exportations libyennes, ce qui avait fait chuter les prix de quelque 10 dollars en deux jours.

Mais l'Agence a indiqué jeudi ne pas envisager de réitérer une telle opération "pour l'instant", tout en se tenant prête à le faire si les conditions de marché le justifiaient.

Plus tôt jeudi, les cours du pétrole avaient pâti des inquiétudes sur un défaut de paiement partiel de la Grèce, que les propos de plusieurs ministres européens laissaient présager, et avaient été de surcroît pénalisés par l'annonce d'un ralentissement de l'activité manufacturière en Chine.

Celle-ci s'est contractée au mois de juillet pour la première fois depuis un an, enregistrant son plus fort recul en 28 mois, selon l'indice PMI préliminaire de la banque HSBC publié jeudi, un ralentissement susceptible de peser sur la demande énergétique du pays, deuxième consommateur de brut de la planète.

ds



(AWP / 21.07.2011 18h26)


Commenter Les prix en hausse grâce à l'enthousiasme sur le sommet de la zone euro


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite