Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte à New York, soutenu par la baisse de l'offre aux USA

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont fini en légère hausse mercredi à New York, soutenus par les espoirs du marché de voir les crises de la dette en Europe et aux Etats-Unis déboucher sur des solutions, ainsi que par la diminution des stocks de brut américains.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en août, dont c'était le dernier jour de cotation, a terminé à 98,14 dollars, en progression de 64 cents par rapport à la veille.

Le contrat pour livraison en septembre, référence à partir de jeudi, a gagné 54 cents à 98,40 dollars.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent à la mer du Nord à échéance septembre a pris 1,09 dollar à 118,15 dollars.

Après avoir pris 1,50 dollar la veille sur le marché new-yorkais, les cours ont continué de bénéficier d'une "situation macroéconomique assez favorable" et de "davantage d'appétit pour le risque" de la part des investisseurs, a expliqué Bart Melek, de TD Securities.

"On a l'impression qu'on approche d'une possible solution sur le plafond de la dette aux Etats-Unis. Le marché se montre aussi optimiste en anticipant un accord en Europe" lors du sommet des chefs d'Etat de la zone euro jeudi, a détaillé l'analyste.

Conséquence de ces facteurs: les intervenants des marchés se montrent plus confiants dans la conjoncture économique, donc plus optimistes en ce qui concerne la demande de pétrole. Par ailleurs, le dollar, valeur-refuge, se déprécie, rendant le brut plus intéressant pour les acheteurs munis d'autres devises.

Le marché a également été soutenu par la chute de 3,7 millions de barils des stocks de brut la semaine dernière aux Etats-Unis, à 351,7 millions de barils. Les analystes anticipaient une baisse de seulement 1,4 million de barils.

"Les réserves américaines de brut ont maintenant chuté de 22 millions de barils depuis la fin mai", a souligné Nic Brown, de Natixis.

"Pour l'instant, cette diminution est conforme aux normales saisonnières et reflète le restockage de produits raffinés effectué avant l'hiver (ce qui nécessite de traiter le brut disponible, NDLR). Cependant, si cela continue, le marché pourrait avoir une opinion moins négative (pour les prix) de la disponibilité" du brut, a-t-il tempéré.

L'abondance de l'offre d'or noir sur le marché américain depuis plusieurs années est le facteur mis en avant par les analystes pour expliquer l'écart des prix entre New York et Londres, où le baril s'échange environ 20 dollars plus cher.

Selon M. Brown cependant, la baisse des stocks ne s'explique pas par une forte demande, la consommation des Américains s'affichant en baisse en glissement annuel pour la 12e semaine consécutive.

La faiblesse est particulièrement marquée pour l'essence (-4,3% la semaine dernière par rapport au niveau de l'an dernier), un détail inquiétant en période estivale, marquée en principe par une solide demande en carburants.

Pour les analystes de Commerzbank par ailleurs, avec le recours aux réserves stratégiques annoncé fin juin par les pays membres de l'Agence internationale de l'Energie, dont les Etats-Unis, "30 millions de barils arrivent sur le marché américain, ce qui devrait se traduire par une augmentation des réserves dans les semaines à venir".

rp



(AWP / 21.07.2011 06h21)


Commenter Le brut monte à New York, soutenu par la baisse de l'offre aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite