Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte à New York, soutenu par la baisse de l'offre aux USA

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont fini en légère hausse mercredi à New York, soutenus par les espoirs du marché de voir les crises de la dette en Europe et aux Etats-Unis déboucher sur des solutions, ainsi que par la diminution des stocks de brut américains.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en août, dont c'était le dernier jour de cotation, a terminé à 98,14 dollars, en progression de 64 cents par rapport à la veille.

Le contrat pour livraison en septembre, référence à partir de jeudi, a gagné 54 cents à 98,40 dollars.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent à la mer du Nord à échéance septembre a pris 1,09 dollar à 118,15 dollars.

Après avoir pris 1,50 dollar la veille sur le marché new-yorkais, les cours ont continué de bénéficier d'une "situation macroéconomique assez favorable" et de "davantage d'appétit pour le risque" de la part des investisseurs, a expliqué Bart Melek, de TD Securities.

"On a l'impression qu'on approche d'une possible solution sur le plafond de la dette aux Etats-Unis. Le marché se montre aussi optimiste en anticipant un accord en Europe" lors du sommet des chefs d'Etat de la zone euro jeudi, a détaillé l'analyste.

Conséquence de ces facteurs: les intervenants des marchés se montrent plus confiants dans la conjoncture économique, donc plus optimistes en ce qui concerne la demande de pétrole. Par ailleurs, le dollar, valeur-refuge, se déprécie, rendant le brut plus intéressant pour les acheteurs munis d'autres devises.

Le marché a également été soutenu par la chute de 3,7 millions de barils des stocks de brut la semaine dernière aux Etats-Unis, à 351,7 millions de barils. Les analystes anticipaient une baisse de seulement 1,4 million de barils.

"Les réserves américaines de brut ont maintenant chuté de 22 millions de barils depuis la fin mai", a souligné Nic Brown, de Natixis.

"Pour l'instant, cette diminution est conforme aux normales saisonnières et reflète le restockage de produits raffinés effectué avant l'hiver (ce qui nécessite de traiter le brut disponible, NDLR). Cependant, si cela continue, le marché pourrait avoir une opinion moins négative (pour les prix) de la disponibilité" du brut, a-t-il tempéré.

L'abondance de l'offre d'or noir sur le marché américain depuis plusieurs années est le facteur mis en avant par les analystes pour expliquer l'écart des prix entre New York et Londres, où le baril s'échange environ 20 dollars plus cher.

Selon M. Brown cependant, la baisse des stocks ne s'explique pas par une forte demande, la consommation des Américains s'affichant en baisse en glissement annuel pour la 12e semaine consécutive.

La faiblesse est particulièrement marquée pour l'essence (-4,3% la semaine dernière par rapport au niveau de l'an dernier), un détail inquiétant en période estivale, marquée en principe par une solide demande en carburants.

Pour les analystes de Commerzbank par ailleurs, avec le recours aux réserves stratégiques annoncé fin juin par les pays membres de l'Agence internationale de l'Energie, dont les Etats-Unis, "30 millions de barils arrivent sur le marché américain, ce qui devrait se traduire par une augmentation des réserves dans les semaines à venir".

rp



(AWP / 21.07.2011 06h21)


Commenter Le brut monte à New York, soutenu par la baisse de l'offre aux USA

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 février 2017 à 08:46

Pétrole: Maurel et Prom diminue sa perte nette en 2016

Paris: La compagnie pétrolière française Maurel et Prom, qui vient de passer sous le contrôle du groupe indonésien Pertamina, a divisé sa...

jeudi 23 février 2017 à 06:39

Le pétrole repart à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en Asie grâce à l'annonce inattendue d'une baisse estimée des réserves américaines...

jeudi 23 février 2017 à 01:21

Recul des prix du pétrole: ExxonMobil réévalue ses gisements…

San francisco: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé mercredi la plus forte réduction annuelle de ses réserves estimées depuis 1999, avec...

mercredi 22 février 2017 à 20:52

Le pétrole se replie sur un marché qui reste hésitant

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont baissé mercredi, poursuivant des mouvements hésitants sur un marché qui peine toujours à se...

mercredi 22 février 2017 à 18:16

Le pétrole recule, la crainte d'une surabondance de l'offre …

Londres: Les cours du pétrole reculaient mercredi en fin d'échanges européens, effaçant leurs gains de la veille, le marché ne se défaisant...

mercredi 22 février 2017 à 15:14

Le pétrole baisse à New York, sans grande actualité

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse mercredi à New York sans nouvel élément pour relancer un marché toujours...

mercredi 22 février 2017 à 14:14

Production de pétrole: les pays non-Opep atteignent 50% de l…

Londres: Les pays non-membres de l'Opep mais qui se sont joints à l'effort du cartel pour limiter la production mondiale respectent leurs...

mercredi 22 février 2017 à 12:33

Le pétrole baisse un peu au lendemain d'une forte hausse

Londres: Les prix du pétrole repartaient en petite baisse mercredi en cours d'échanges européens, les investisseurs engrangeant quelques bénéfices après une forte...

mercredi 22 février 2017 à 04:22

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper mercredi en Asie, portés par des propos jugés encourageants de l'Opep sur la limitation...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite