Menu
RSS
A+ A A-

Gains confortés, après une nouvelle chute des stocks américains

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole confortaient leur hausse mercredi en fin d'échanges européens à la faveur d'une nouvelle chute des stocks américains de brut, dans un marché soutenu par un prudent regain d'optimisme sur la crise de la dette dans la zone euro et un fléchissement du dollar.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre s'échangeait à 118,05 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 99 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août, dont c'est le dernier jour de cotation, progressait de 69 cents à 98,19 dollars.

Les cours du baril poursuivaient l'élan amorcé mardi, qui les avait vu grimper de plus de 1,50 dollar à New York, dans un marché dominé par un regain d'optimisme modéré sur les problèmes de la dette des deux côtés de l'Atlantique.

Aux Etats-Unis, "un accord sur le relèvement du plafond de la dette semble être proche, et même si ce ne sera peut-être pas suffisant pour satisfaire les agences de notation, cela suffit, avec de bons résultats d'entreprises, à soutenir les marchés boursiers", observait David Hufton, du courtier PVM.

"Il y a aussi davantage d'optimisme en Europe", à la veille d'une réunion des dirigeants de la zone euro pour décider d'un nouveau plan d'aide à la Grèce, poursuivait M. Hufton, notant qu'un défaut partiel du pays "est attendu depuis si longtemps que cela pourrait in fine apparaître comme un soulagement".

Dans cet environnement, le dollar (valeur refuge) continuait de fléchir face à un euro revigoré, ce qui rendait plus favorables les achats de brut, libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les cours du baril étaient par ailleurs soutenus par les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE), qui a fait état d'une chute de 3,7 millions de barils des stocks de brut aux Etats-Unis sur la semaine achevée le 15 juillet.

Cette hausse, deux fois supérieure à ce qu'escomptaient les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, intervient alors que ces réserves ont déjà chuté d'environ 18 millions de barils sur les six semaines précédentes, signe de la relative résistance de la consommation américaine.

"Une nette accélération de la cadence des raffineries a plus que compensé une large augmentation des importations, conduisant à une baisse plus forte que la semaine précédente" qui a envoyé un signal positif aux marchés, commentait Torbjorn Kjus, de la banque DnB NOR.

"En l'occurrence, il est cependant difficile de se réjouir des baisses consécutives des stocks de brut américains", tempérait Olivier Jakob, de la société suisse Petromatrix.

En effet, "on s'attend à ce que les 30 millions de barils issus des réserves stratégiques des Etats-Unis (et mis sur le marché en juillet dans le cadre d'une décision de l'Agence internationale de l'Energie, ou AIE, ndlr) soient transférés dans les prochaines semaines aux stocks commerciaux", qui devraient donc enregistrer de substantielles hausses, expliquait M. Jakob.

A l'inverse des stocks de brut, les réserves d'essence ont augmenté de 800.000 barils, alors que les analystes anticipaient une diminution de 200.000 barils. L'état de ces réserves est très surveillé en pleine saison estivale, marquée par une multiplication des déplacements en voiture.

ds



(AWP / 20.07.2011 18h46)


Commenter Gains confortés, après une nouvelle chute des stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 26 juillet 2017 à 06:42

L'embellie se poursuit en Asie pour le pétrole

Singapour: Les cours du pétrole demeuraient orientés en nette hausse, mercredi en Asie, en raison d'estimations d'une forte baisse des réserves américaines...

mardi 25 juillet 2017 à 23:36

Colombie: oléoduc hors service depuis près de deux mois à ca…

Bogota: L'oléoduc Caño Limon-Coveñas, le deuxième plus important de Colombie, est hors service depuis près de deux mois suite à des attaques...

mardi 25 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole dopé par les promesses de l'Arabie saoudite

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, entraînés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

mardi 25 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole grimpe, soutenu par l'Arabie saoudite

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement mardi en fin d'échanges européens, dopés par les propos rassurants de l'Arabie saoudite lors de...

mardi 25 juillet 2017 à 15:33

Le pétrole, galvanisé par l'Arabie saoudite, ouvre en hausse…

New York: Les cours du pétrole étaient encore stimulés mardi à l'ouverture à New York par l'annonce d'une baisse des exportations de...

mardi 25 juillet 2017 à 12:30

Le pétrole poursuit sa hausse après la réunion de Saint-Péte…

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mardi en cours d'échanges européens au lendemain de la réunion de Saint-Pétersbourg des pays...

mardi 25 juillet 2017 à 10:28

TechnipFMC annonce une grosse erreur dans ses comptes, le ti…

Paris: Le groupe parapétrolier TechnipFMC chutait de plus de 8% mardi en Bourse, après avoir surévalué de 209,5 millions de dollars ses...

mardi 25 juillet 2017 à 05:26

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie après Saint-Pétersbour…

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper, mardi en Asie, galvanisés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses exportations et...

lundi 24 juillet 2017 à 21:27

Le pétrole, rassuré par l'Arabie saoudite, termine en hausse…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi à New York, encouragés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite