Menu
RSS
A+ A A-

Net rebond à New York, + de 97 USD, indicateurs US meilleurs que prévu

prix-du-petrole Reprise de la veille</pReprise de la veille:

Reprise de la veille


New York - Les prix du pétrole ont nettement rebondi mardi à New York, bénéficiant d'un regain général d'optimisme sur les places financières lié aux espoirs de résolution de la crise de la dette en Europe, ainsi que d'indicateurs meilleurs qu'attendu aux Etats-Unis.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en août a terminé à 97,50 dollars, en progression de 1,57 dollar par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance en septembre a pris 1,01 dollar à 117,06 dollars.

"Les choses changent au jour le jour, mais aujourd'hui a été une journée positive, car les investisseurs tablent sur une résolution des problèmes de dette en zone euro", a expliqué Matt Smith, de Summit Energy.

A deux jours d'une réunion extraordinaire prévue à Bruxelles afin de trouver un compromis au soutien à apporter à la Grèce et d'éviter une contagion à d'autres pays de la zone, les investisseurs ont fait preuve d'optimisme en revenant vers l'euro, au détriment du dollar.

La veille, la situation était inversée: le dollar s'était renforcé sur fond de craintes des conséquences du manque de compromis politiques destinés à régler les problèmes de dettes souveraines en zone euro et aux Etats-Unis.

Le baril avait alors abandonné 1,31 dollar.

Le marché pétrolier était également soutenu par des indicateurs encourageants dans le secteur immobilier américain. Les mises en chantier de logements aux Etats-Unis ont atteint en juin leur plus haut niveau depuis janvier. Indicateur de la tendance à venir de la construction, les permis de construire accordés en juin ont de leur côté progressé de 2,5% par rapport à mai.

"Ce sont des échanges qui se tiennent dans une fourchette limitée", a observé Rich Ilczyszyn, de Lind-Waldock, entre 90 et 100 dollars.

"C'est un paradis pour les courtiers tablant sur le court terme", a estimé l'analyste.

Selon Mike Fitzpatrick, de Kilduff Report, le prochain catalyseur viendra des relevés sur l'état des stocks mardi en provenance de l'API, l'industrie pétrolière américaine, et mercredi du département de l'Energie.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, les stocks de brut auraient reculé de 1,4 million de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, soit un septième recul hebdomadaire consécutif.

Les réserves d'essence auraient quant à elles baissé de 200.000 barils, tandis que les stocks de produits distillés, dont le gazole et le fioul de chauffage, sont attendus en hausse de 1,2 million de barils.

ds



(AWP / 20.07.2011 06h28)


Commenter Net rebond à New York, + de 97 USD, indicateurs US meilleurs que prévu


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite