Menu
RSS
A+ A A-

Le brut rebondit et efface ses pertes de la veille, marché prudent

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole poursuivaient leur rebond mardi en fin d'échanges européens, effaçant leurs pertes de la veille, à la faveur d'un affaiblissement du dollar, dans un marché toujours prudent et attentif aux problèmes de dettes dans la zone euro comme aux Etats-Unis.

Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre s'échangeait à 117,36 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,31 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août progressait de 1,77 dollar à 96,77 dollars.

"On assiste à un retour à la normale sur les marchés, l'appétit pour les actifs jugés risqués (dont le pétrole, ndlr) réapparaît, et se traduit par la bonne tenue des places boursières et la baisse du dollar, ce qui profite aux prix du brut", observaient les analystes de Commerzbank.

Tandis que l'enlisement des discussions aux Etats-Unis pour un relèvement du plafond de la dette du pays contribuait à peser sur le billet vert, la dépréciation de la monnaie américaine rendait plus attractifs les achats de pétrole, libellés en dollars, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Cela donnait l'occasion aux cours du baril de se ressaisir nettement au lendemain d'une séance qui les avait vu perdre plus de 1,20 dollar à Londres comme à New York.

"Les prix ont chuté lundi sur un marché plombé par la crise des dettes souveraines en zone euro, qui a vu les taux obligataires espagnols et italiens monter à de nouveaux sommets", renforçant la crainte d'une contagion au sein de la zone euro, rappelait Peter Bassett, analyste de Westhouse Securities.

Le marché est également soutenu mardi "par la perspective d'une nouvelle chute des réserves de brut aux Etats-Unis" lors de la semaine achevée le 15 juillet, un signe de nature à rassurer les opérateurs sur la solidité de la consommation américaine, ajoutait M. Bassett.

La fédération professionnelle API doit publier ses estimations mardi soir, avant la diffusion mercredi des chiffres officiels du Département américain de l'Energie (DoE).

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une baisse de 1,2 million de barils des stocks américains de brut, ces derniers ayant déjà baissé de plus de 18 millions de barils sur les six semaines précédentes.

Les prix du pétrole ont par ailleurs accéléré leur progression après la publication des chiffres des mises en chantier de logements aux Etats-Unis, qui ont atteint en juin leur plus haut niveau depuis janvier, signe que la reprise économique poursuit son cours dans la première puissance économique mondiale.

La prudence restait cependant de mise sur un marché, alors que "les investisseurs attendent désormais la résolution des discussions sur le relèvement du plafond de la dette aux Etats-Unis" et la réunion des dirigeants de la zone euro sur la Grèce jeudi, soulignait Edward Meir, de MF Global.

"Le ton sur les marchés énergétiques restera sans doute relativement nerveux" jusqu'à ce qu'une solution sur un deuxième plan d'aide à la Grèce soit trouvé, ajoutait-il.

En effet, un tel plan pourrait provoquer "un élan des marchés boursiers et obligataires qui pourrait tirer vers le haut les marchés des matières premières", expliquait M. Meir.

tt



(AWP / 19.07.2011 18h31)


Commenter Le brut rebondit et efface ses pertes de la veille, marché prudent


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite