Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se ressaisit sur un marché où la prudence reste de mise

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens, les investisseurs profitant de la baisse de la veille et d'un accès de faiblesse du dollar pour effectuer des achats à bon compte mais la prudence restait de mise sur fond de crise persistante de la dette en zone euro.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre s'échangeait à 116,84 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 79 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août progressait de 84 cents à 96,77 dollars.

"On assiste à un retour à la normale sur les marchés, l'appétit pour les actifs jugés risqués (dont le pétrole, ndlr) réapparaît, et se traduit par la bonne tenue des places boursières et la baisse du dollar, ce qui profite aux prix du brut", observaient les analystes de Commerzbank.

Tandis que l'enlisement des discussions aux Etats-Unis pour un relèvement du plafond de la dette du pays contribuait à peser sur le billet vert, la dépréciation de la monnaie américaine rendait plus attractifs les achats de pétrole, libellés en dollars, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Cela permettait aux cours du baril de reprendre leur souffle au lendemain d'une séance qui les a vu perdre plus de 1,20 dollar à Londres comme à New York.

"Les prix ont chuté lundi sur un marché plombé par la crise des dettes souveraines en zone euro, qui a vu les taux obligataires espagnols et italiens monter à de nouveaux sommets", confortant la crainte d'une contagion au sein de la zone euro, rappelait Peter Bassett, analyste de Westhouse Securities.

Le marché est également soutenu mardi "par la perspective d'une nouvelle chute des réserves de brut aux Etats-Unis" lors de la semaine achevée le 15 juillet, un signe de nature à rassurer les opérateurs sur la solidité de la consommation américaine, ajoutait M. Bassett.

La fédération professionnelle API doit publier ses estimations mardi soir, avant la diffusion mercredi des chiffres officiels du Département américain de l'Energie (DoE).

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une baisse de 1,2 million de barils des stocks américains de brut, ces derniers ayant déjà baissé de plus de 18 millions de barils sur les six semaines précédentes.

La prudence restait cependant de mise sur un marché où, en l'absence de nouvelles macroéconomiques et géopolitiques majeures mardi, les cours restent ballottés sans grande direction, selon Commerzbank.

Les investisseurs restaient ainsi attentifs aux développements en zone euro, avant un sommet extraordinaire des dirigeants européens prévu jeudi et destiné à trouver une solution viable afin d'alléger la dette grecque, alors qu'une éventuelle participation des créanciers privés à un deuxième plan d'aide fait toujours débat.

rp



(AWP / 19.07.2011 12h48)


Commenter Le brut se ressaisit sur un marché où la prudence reste de mise


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite